IranNucléaireNucléaire: Bush rejette la lettre iranienne, donne du temps...

Nucléaire: Bush rejette la lettre iranienne, donne du temps aux Européens

-

AFP, Washington, 10 mai – George W. Bush a rejeté mercredi la lettre de son homologue iranien au motif qu’elle ne répondait pas aux attentes internationales et confirmé que Washington donnait du temps aux Européens pour proposer des mesures incitatives permettant de régler pacifiquement la crise.

La lettre de Mahmoud Ahmadinejad, reçue lundi, « semble ne pas répondre à la principale question que le monde pose et qui est: quand allez-vous renoncer à votre programme nucléaire », a dit le président américain, dans sa première réaction à l’initiative de son homologue iranien.

« La diplomatie prend du temps lorsque vous négociez avec différentes nations », a aussi déclaré M. Bush, confirmant que la balle était désormais dans le camp européen pour faire une nouvelle offre à l’Iran.

Une précédente démarche similaire des Européens, avant la prise en charge du dossier nucléaire iranien par le Conseil de sécurité, s’était toutefois soldée par un échec.

Au mépris des inquiétudes internationales, l’Iran enrichit depuis le début de l’année de l’uranium, une procédure qui fournit le combustible pour les centrales civiles mais peut aussi être détournée pour fabriquer l’arme nucléaire.

Pays musulman le plus peuplé de la planète, « l’Indonésie croit que le programme nucléaire de l’Iran est pacifique » et que le conflit peut être résolu « par la diplomatie », a déclaré à Jakarta le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono lors d’une visite de Mahmoud Ahmadinejad.

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice, qui a échoué lundi à convaincre la Russie et la Chine de soutenir une résolution de l’Onu contraignante pour Téhéran, a évoqué, peu avant George W. Bush, une temporisation des ardeurs américaines à manier le bton.

Les Occidentaux attendront « quelques semaines » avant de faire pression pour une telle résolution afin que les Européens puissent préparer des mesures destinées à convaincre Téhéran de renoncer à ses activités nucléaires suspectes. Ces mesures montreront « clairement aux Iraniens qu’ils ont un choix leur permettant d’envisager un programme nucléaire civil », a dit Mme Rice.

Au nombre des « carottes » envisagées, figurent des « propositions ambitieuses, premièrement dans le domaine de l’énergie nucléaire civile, puis dans le domaine commercial, et, pourquoi pas, dans le domaine de la sécurité », à en croire le chef de la diplomatie française, Philippe Douste-Blazy.

Téhéran va avoir le choix entre un programme nucléaire civil jugé « convenable » par la communauté internationale et « l’isolement », a résumé Condoleezza Rice.

Selon une source officielle allemande, des experts doivent remettre lundi aux ministres des Affaires étrangères de l’UE-3 (Allemagne, France, Grande-Bretagne) des propositions sur une nouvelle offre qui serait faite à l’Iran.

L’UE-3, les Etats-Unis, la Chine et la Russie examineront ensuite cette offre lors d’une nouvelle réunion le 19 mai à Londres, selon des diplomates.

Les incitations seront « prêtes dans les dix jours à venir avec l’objectif de les faire endosser par les cinq » membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu et l’Allemagne « pour ensuite les proposer à l’Iran », a précisé à l’AFP un de ces diplomates.

Le 19 mai, les négociateurs mettront également au point des sanctions qui pourraient entrer en vigueur si aucun accord n’était trouvé par la suite avec Téhéran, selon une source diplomatique.

Rompant avec l’absence de dialogue qui perdure entre les Etats-Unis et l’Iran depuis 1979, la lettre du président iranien ne vise pas à une reprise des relations entre l’Iran et les Etats-Unis, a précisé le président du Parlement iranien, Gholam Ali Hadad-Adel. Le ton de la missive, très critique de la politique américaine, a été dénoncé par les réformateurs iraniens.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous