IranNucléaireL'Iran ne suspendra pas l'enrichissement, même après discussions

L’Iran ne suspendra pas l’enrichissement, même après discussions

-

Reuters, 23 juin – L’Iran n’envisage pas de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium, même après des discussions avec les grandes puissances, a déclaré vendredi un haut responsable iranien.

L’ambassade d’Iran à Vienne a déclaré que, contrairement à ce que donnait à penser une traduction allemande incorrecte d’un discours prononcé jeudi par Javad Vaeedi, numéro deux du Conseil suprême de sécurité nationale de la République islamique, l’Iran n’envisage pas d’arrêter l’enrichissement en conclusion de négociations.

« L’Iran n’envisage de suspendre l’enrichissement de l’uranium ni comme condition préalable à des discussions, ni en tant que résultat de telles discussions », a dit Vaeedi, d’après le texte corrigé de son discours fourni par l’ambassade.

« Et dans ce cadre (l’Iran) considère que la poursuite de discussions sans aucune condition préalable est la seule solution pacifique à la question, afin de dissiper les inquiétudes de l’Iran et de la troïka européenne », a-t-il dit en faisant allusion à la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne.

Le texte en langue allemande distribué par l’ambassade après le discours et dont la traduction était erronée, disait: « L’Iran considère qu’une suspension de l’enrichissement de l’uranium n’est pas une condition préalable à des discussions, mais, dans le meilleur des cas, un résultat des discussions ».

Un porte-parole de l’ambassade a déclaré que l’erreur de traduction était le fait de l’ambassade. Aucun texte anglais n’a été fourni et la traduction simultanée du discours a été couverte par les applaudissements du groupe de réflexion pro-iranien devant lequel Vaeedi s’exprimait.

« UN PRETEXTE POUR LES USA »

Vaeedi a aussi déclaré que l’Iran prendrait son temps pour répondre à une offre sans précédents d’incitations économiques par les « Six » en échange de la suspension de son programme nucléaire.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l’Allemagne ont demandé une réponse pour la mi-juillet mais Téhéran a fait savoir qu’il répondrait d’ici le 22 août, tout en exprimant d’ores et déjà des doutes sur l’issue de discussions.

Le chef du Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran, Ali Larijani, a ainsi affirmé que les Etats-Unis avaient l’intention de renverser le gouvernement de Téhéran quel que soit le résultat des pourparlers entre Téhéran et la communauté internationale.

« La question nucléaire est juste un prétexte. Si ce n’était pas le nucléaire, ils auraient trouvé autre chose », déclare Larijani, dans une interview publiée vendredi par le quotidien britannique The Guardian.

Les Etats-Unis, qui suspectent l’Iran de poursuivre un programme d’enrichissement d’uranium à des fins militaires, affirment souhaiter une solution diplomatique mais n’ont jamais écarté la possibilité d’intervenir militairement.

Larijani estime dans l’interview que l’offre des « Six » est un « sermon » et qu’elle est ambigüe « de A à Z ». Il rejette la suspension de l’enrichissement de l’uranium comme une condition préalable à des pourparlers et annonce que l’Iran présentera des contre-propositions détaillées.

Larijani dément par ailleur que Téhéran ait l’intention de bloquer les exportations de pétrole par le détroit d’Ormouz, où transitent près des deux cinquièmes de la production mondiale de brut.

Mais il prévient que, si le Conseil de sécurité des Nations unis prenait des mesures contre l’Iran, Téhéran reconsidérerait ses relations avec l’Agence internationale de l’énergie atomique, rapporte le quotidien

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous