IranNucléaireKhamenei: l'Iran ne voit pas d'intérêt à négocier avec...

Khamenei: l’Iran ne voit pas d’intérêt à négocier avec les USA

-

AFP, Téhéran, 27 juin – L’Iran ne voit pas d’intérêt à négocier avec les Etats-Unis ou à discuter de son droit à mener son programme nucléaire, a déclaré mardi le guide suprême iranien Ali Khamenei, cité par la télévision d’Etat.

« Les négociations avec les Etats-Unis n’ont aucun intérêt pour nous », a dit la plus haute autorité de l’Etat, en ajoutant que l’Iran « ne négociera avec personne sur ses droits indéniables à obtenir la technologie nucléaire et à l’utiliser ».

« Si ces droits sont reconnus, nous sommes prêts à négocier sur des mesures de supervision, des contrôles et des garanties pour le monde », au sujet de l’utilisation par l’Iran du nucléaire, a ajouté l’ayatollah Khamenei.

Les Etats-Unis ont indiqué être prêts à se joindre à des négociations sur le programme nucléaire iranien si Téhéran acceptait une offre des grandes puissances (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) visant à une suspension de son enrichissement d’uranium.

Cette offre a été faite le 6 juin à Téhéran. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a indiqué que l’Iran y répondrait vers la fin du mois iranien de Mordad, qui s’achève le 20 août. Mais les Occidentaux ont signifié à la République islamique qu’ils attendaient une réponse bien avant cela.

Depuis l’annonce de l’offre, les responsables iraniens ont rejeté le principe d’une condition préalable, en l’occurence la suspension de l’enrichissement d’uranium, à l’ouverture de négociations.

Le dossier nucléaire iranien sera au coeur de la réunion jeudi à Moscou des ministres des Affaires étrangères du G8, qui doit préparer un sommet du club des pays les plus industrialisés prévu du 15 au 17 juillet à Saint-Petersbourg.

Mardi, le président russe Vladimir Poutine a affirmé que dans cette affaire la Russie n’avait « pas l’intention de (s’) associer à toutes sortes d’ultimatums qui ne font que conduire à une impasse et portent un coup à l’autorité du Conseil de sécurité des Nations unies ».

Les Occidentaux n’ont pas caché qu’ils chercheraient à obtenir des sanctions du Conseil de sécurité si l’Iran rejetait l’offre, notamment en refusant de suspendre son enrichissement d’uranium.

M. Poutine s’est inscrit en faux avec cet objectif, en expliquant être convaincu « que c’est l’engagement dans un dialogue qui sert le règlement des crises et non l’isolement de tel ou tel Etat ».

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous