IranNucléaireL’Iran demande des “négociations sérieuses” dans sa réponse à...

L’Iran demande des “négociations sérieuses” dans sa réponse à l’offre nucléaire de l’ONU

-

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img44ebffda646aa.jpg » />Iran Focus, Téhéran, 22 août – L’Iran a annoncé qu’il désirait des « négociations sérieuses » avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne sur le problème nucléaire.

L’annonce est venu du Secrétaire général du Conseil suprême de sécurité nationale, Ali Larijani lors d’une rencontre avec les ambassadeurs de Grande-Bretagne, Chine, France, Allemagne, Russie et Suisse (pour les Etats-Unis).

Durant la rencontre, Larijani a donné la réponse de Téhéran au paquet de mesures incitatives offert en juin par les P5 + 1 en retour de la suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium, a rapporté l’agence officielle ISNA.

“Bien qu’il n’y ait aucune justification pour le [renvoi du dossier de l’Iran »> de manière illégale par l’autre partie au Conseil de Sécurité, sur la recommandation du Secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, nous avons préparé dans un esprit positif la réponse au paquet proposé. Nous avons même essayé d’ouvrir la voie à des négociations équitables sur de nombreuses questions où subsistait un doute, à travers une interprétation logique et positive”, a dit Larijani.

“La République islamique est prête à tenir des discussions sérieuses à partir du 23 août », a-t-il dit.

« En tant que membre responsable de la communauté internationale, la république islamique d’Iran est prête a joué un rôle constructif », sur les problèmes soulevés dans le paquet, a-t-il ajouté.

De son côté, dans une interview avec ISNA, le président de la commission des affaires étrangères et de la sécurité nationale du Majlis (parlement), Ala’eddine Boroujerdi, a exhorté l’Union européenne, la Chine et la Russie à ignorer « la pression politique illogique des USA » dans le dossier nucléaire de l’Iran.

Le Conseil de Sécurité a adopté une résolution légalement contraignante le 31 juillet ordonnant à Téhéran de geler ses activités d’enrichissement d’uranium le 31 août, au cas contraire il ferait face à des sanctions.

Ali Akbar Velayati, ancien ministre des affaires étrangères et actuel conseiller international du guide suprême Ali Khameneï, a déclaré à l’ISNA “l’ONU et sa résolution n’ont pas la moindre crédibilité au monde. Les décisions du Conseil de Sécurité ne signifie pas que le dossier nucléaire iranien soit devenu indéfendable »

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous