IranNucléaireBeckett s’exprime sur Radio 4 au sujet de l’impasse...

Beckett s’exprime sur Radio 4 au sujet de l’impasse nucléaire iranienne

-

Iran Focus, Londres, 23 septembre – Ce qui suit est la transcription de l’interview de la ministre des Affaires étrangères britannique, Margaret Beckett, dans l’émission Today Programme sur Radio 4 le 20 septembre :

INTERVIEWER :
Le monde, ou tout du moins l’Occident qui inclut la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, pense que l’Iran poursuit un programme de développement d’armes nucléaires, et veut que cela s’arrête. Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, affirme que son programme d’enrichissement nucléaire a pour objectif la génération d’énergie nucléaire pacifique et qu’il n’a pas l’intention de le stopper. De plus, hier soir, il a prononcé un discours devant les Nations Unies, sur un ton de défi comme à son habitude, et est même allé plus loin en disant que la Grande-Bretagne et l’Amérique se servaient du Conseil de Sécurité de l’ONU pour arriver à leurs fins.

Notre correspondant Mike Wooldridge était présent.

PRESENTATEUR :
J’ai l’honneur d’accueillir aux Nations Unies Son Excellence M. Mahmoud Ahmadinejad…

MIKE WOOLDRIDGE (CORRESPONDANT BBC) :
Le leader iranien a soulevé beaucoup de controverses ici l’année dernière lorsqu’il a déclaré qu’Israël devait être rayé de la carte. Cette fois, l’ONU faisant pression pour que son pays cesse ses activités d’enrichissement d’uranium, le président Ahmadinejad a consacré pratiquement tout son discours à remettre en question la légitimité du Conseil de Sécurité.

PRESIDENT MAHMOUD AHMADINEJAD (TRADUCTION DE L’INTERPRETE) :
Toutes nos activités nucléaires sont transparentes, pacifiques et sous l’œil vigilant des inspecteurs de l’AIEA. Pourquoi y a-t-il donc des objections à nos droits légalement reconnus ? Quels gouvernements protestent contre ces droits ? Les gouvernements qui bénéficient eux-mêmes de l’énergie nucléaire grâce au cycle du combustible. Certains d’entre eux ont abusé de la technologie nucléaire à des fins non pacifiques, avec par exemple la production de bombes nucléaires, et certains mêmes les ont utilisées dans le passé contre l’humanité.

MIKE WOOLDRIDGE :
Dans une attaque préventive contre la menace de sanctions en raison de ses activités nucléaires, M. Ahmadinejad a évoqué certains membres permanents du Conseil de Sécurité en menaçant délibérément les autres d’une action du Conseil. Il a abordé le sujet du dernier conflit au Liban et a déclaré que le monde avait été témoin que le Conseil de Sécurité était quasiment dans l’incapacité même d’appeler à un cessez-le-feu en raison de certaines puissances. Puis il a poursuivi en demandant si dans le cas où les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, en tant que membres permanents du Conseil de Sécurité, commettaient une agression, le Conseil dont ils sont des membres privilégiés pouvait leur demander des comptes.

PRESIDENT MAHMOUD AHMADINEJAD :
Nous devons admettre que tant que le Conseil est incapable d’agir au nom de la communauté internationale toute entière de façon transparente, juste et démocratique, il ne sera ni légitime ni efficace.

MIKE WOOLDRIDGE :
Plus tôt dans la journée, tandis que le président Bush prononçait son discours au siège de l’ONU, les écriteaux brandis vers le ciel par des manifestants dans la rue portaient l’inscription « Pas de guerre contre l’Iran ».

Le fossé entre les commentaires de M. Bush sur l’Iran et le discours du président Ahmadinejad n’a fait que renforcer l’idée qu’une solution rapide à la crise nucléaire n’était pas d’actualité.

La ministre des Affaires étrangères britannique, Margaret Beckett, a rencontré son homologue iranien dans la journée, mais lorsque je lui ai parlé ensuite, elle a déclaré ne pas connaître clairement les intentions de l’Iran.

MARGARET BECKETT :
Et bien, je pense que nous avons été très patients. La communauté internationale est vraiment désireuse de négocier, nous pensons que c’est la meilleure stratégie à adopter. Il n’est toujours pas évident pour moi que l’Iran veuille vraiment négocier.

7,062FansJ'aime
1,190SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Les États-Unis sanctionnent le terrorisme iranien et le CGRI

Le gouvernement américain a imposé des sanctions visant le chef de l'unité de renseignement du Corps des gardiens de...

Les serveurs de la présidence iranienne sont pris en charge par des dissidents, ce qui met en évidence les vulnérabilités du régime

Lors d'une importante faille de sécurité, le site web officiel de la présidence iranienne a été pris en charge...

Terrorisme iranien : le chantage permanent aux otages (NDH)

Après la libération du diplomate du régime iranien Assadollah Assadi, condamné à 20 an de réclusion pour son projet...

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du régime des mollahs iraniens s’est rendu à l’exposition de livre...

Libération du chef du réseau du terrorisme iranien en Europe, la Résistance iranienne condamne la honteuse rançon au terrorisme d’Etat

Le 25mai, le diplomate-terroriste iranien incarcéré en Belgique, Assadollah Assadi, condamné à 20 ans par la justice belge pour...

Iran : l’illusion d’un retour à la monarchie

Reza Pahlavi et ses partisans croient-il vraiment que son statut de fils d’un dictateur déchu lui confère une légitimité...

Doit lire

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du...

Le régime iranien prévoit de vendre les îles de Kish et Qeshm pour « assurer les pensions des retraités

Sajjad Paddam, directeur général de l'assurance sociale au ministère...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous