IranNucléaireEntretiens de Rice avec le groupe 5+1 sur l'Iran...

Entretiens de Rice avec le groupe 5+1 sur l’Iran ce week-end

-

AFP, Washington, 29 septembre — La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice devrait s’entretenir ce week-end avec ses homologues des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, de l’Allemagne ainsi qu’avec le représentant de la diplomatie de l’Union européenne, Javier Solana sur l’Iran, a indiqué vendredi le département d’Etat.

Le négociateur en chef du nucléaire iranien, Ali Larijani, et M. Solana qui cherche à convaincre Téhéran de suspendre l’enrichissement d’uranium, ont eu des discussions mercredi et jeudi à Berlin sans parvenir à un accord. Mais les deux hommes ont décidé d’avoir un « nouveau contact » la semaine prochaine.

Mme Rice devrait s’informer des résultats de cette discussion et des prochaines étapes des discussions, a dit le porte-parole du département d’Etat Sean McCormack.

L’Iran a affirmé vendredi sa détermination à poursuivre ses activités nucléaires sensibles, maintenant ainsi sa ligne dure face aux exigences de l’Europe et des Etats-Unis et s’exposant à de possibles sanctions à l’ONU.

Les Occidentaux craignent que l’Iran puisse utiliser son programme nucléaire civil à des fins militaires. Téhéran souligne que le Traité de non-prolifération nucléaire l’autorise à enrichir son uranium à des fins civiles.

Selon des diplomates européens, le but de la rencontre à Berlin était de savoir si Téhéran était prêt à suspendre son enrichissement d’uranium en échange de mesures économiques et diplomatiques et de l’engagement du groupe 5+1 -les membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, France, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Russie) et l’Allemagne- à ne pas faire adopter des sanctions à l’ONU.

Mais selon le département d’Etat américain, l’Iran n’a pas accepté une telle suspension à Berlin.

L’Iran a jusque-là refusé de suspendre l’enrichissement d’uranium, malgré une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies le sommant de le faire au 31 août.

Les Etats-Unis ont néanmoins averti que le temps était compté pour les négociateurs européens pour conclure un accord avec l’Iran afin qu’il renonce à l’enrichissement.

Selon le porte-parole du département d’Etat, une nouvelle date limite sera fixée pour que l’Iran renonce à ces activités, le principe de cette date butoir ayant été accepté la semaine dernière par les 5+1. Au-delà de cette date, les six pays pourraient décider d’imposer des sanctions à Téhéran.

« Je ne vais pas donner une date précise mais le temps est assez court à cet égard », a dit M. McCormack.

Cependant, des divergences subsistent sur la façon de procéder entre les pays occidentaux, d’un côté, et la Russie et la Chine, de l’autre, ces deux dernières s’opposant à « des ultimatums ».

La semaine dernière, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, les grandes puissances ont indiqué souhaiter une réponse d’ici début octobre au plus tard de l’Iran sur une reprise des négociations sur son programme nucléaire et une suspension de ses activités sensibles.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous