IranNucléaireUne proposition de l’ONU sur l’Iran quasiment prête

Une proposition de l’ONU sur l’Iran quasiment prête

-

The New York Sun, Nations Unies, 18 octobre – De Benny Avni – Les diplomates européens vont faire circuler aujourd’hui même un projet de résolution de l’ONU sur le programme nucléaire iranien, mais les discussions sur cette proposition pourraient durer « deux ou trois mois », ont annoncé des hauts responsables hier.

Des représentants de France, de Grande-Bretagne et d’Allemagne rédigent actuellement le texte d’une résolution prévoyant des mesures punitives contre l’Iran qui refuse de suspendre son programme d’enrichissement d’uranium. Mais un haut responsable russe a déclaré hier au New York Sun qu’un grand nombre de questions sur la résolution faisaient encore l’objet de débats. Ce dernier a ajouté sous couvert de l’anonymat qu’il faudrait probablement attendre au moins deux mois avant de parvenir à un accord.

Bien que la Russie et la Chine aient rejoint l’Amérique et les trois puissances européennes à Londres le mois dernier et accepté à leurs côtés de sanctionner Téhéran pour son programme d’enrichissement nucléaire, il se peut qu’elles ne consentent pas aussi facilement à des pénalités significatives, selon plusieurs diplomates. Après avoir signé une résolution sur la Corée du Nord vendredi, la Russie et la Chine pourraient même renforcer leur défense de l’Iran, selon un diplomate.

« Il y a une différence entre la Corée du Nord et l’Iran », a affirmé au Sun l’ambassadeur chinois aux Nations Unies, Wang Guangya.

Tandis que la Corée du Nord teste sa bombe nucléaire et annonce qu’elle le fait en défiant le Conseil de Sécurité de l’ONU, l’Iran avance que son programme nucléaire a des objectifs pacifiques, a déclaré M. Wang. Les allégations selon lesquelles l’Iran veut se servir de sa technologie nucléaire à des fins militaires ne sont basées que sur des « suspicions », a-t-il ajouté.

Hier, le Premier ministre Olmert a pris l’avion pour Moscou où il doit présenter au président Poutine des arguments et des données qui, selon Israël, prouvent que l’Iran a l’intention de devenir une puissance nucléaire.

« La Russie comprend bien que la menace iranienne ne concerne pas uniquement Israël et je suis certain qu’elle ne veut pas d’un Iran nucléaire », a affirmé M. Olmert à la presse à son arrivée en Russie, selon le quotidien israélien Ma’ariv. « En tant que superpuissance majeure ayant une population musulmane significative, la Russie ne veut pas d’une situation potentiellement instable qui pourrait perturber notre région. »

Ce nouveau projet de résolution se base sur les provisions du Chapitre 7 de la Charte de l’ONU, qui donne un caractère obligatoire à l’application de sanctions et d’autres mesures pour tous les membres de l’ONU. Au meeting de Londres ce mois-ci, les ministres des affaires étrangères des cinq membres permanents du conseil et l’Allemagne ont tenu compte des requêtes de la Chine et de la Russie qui désirent spécifier une provision seulement de la charte (l’Article 41 qui prévoit l’application de mesures « sans avoir recours à l’usage de la force armée ») dans toute future résolution. Les Européens et l’Amérique ont accepté hier de permettre à la Russie de continuer d’aider l’Iran dans la construction d’un réacteur à eau légère à Bushehr, dans le sud-ouest de l’Iran, selon Reuters. Selon des informations, le projet Bushehr serait exempt des sanctions proposées interdisant toute coopération internationale dans le programme nucléaire et de missiles de l’Iran. Hier également, l’Assemblée générale de l’ONU s’est trouvée dans l’incapacité de décider quel pays d’Amérique latine allait se voir offrir un siège temporaire au Conseil de Sécurité de l’ONU l’année prochaine.

Les diplomates vénézuéliens ont accusé l’Amérique de « pressions directes » dans son opposition à la candidature du président Chavez. John Bolton, ambassadeur des USA aux Nations Unies, a nié l’existence de telles pressions et a déclaré qu’après presque 20 tours de vote, il était clair que « le Venezuela n’allait pas l’emporter ».

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous