IranNucléaireL'Iran accélère son programme d'enrichissement d'uranium

L’Iran accélère son programme d’enrichissement d’uranium

-

TSR info (Suisse), 27 octobre – L’Iran a commencé à alimenter en gaz une deuxième installation d’enrichissement d’uranium, dans un geste de défi aux grandes puissances qui étudient un projet de résolution imposant des sanctions pour le contraindre à suspendre cette activité.

Cette annonce a suscité sans surprise le mécontentement des Etats-Unis et de la France alors que la Russie estimait que Téhéran était encore loin de pouvoir enrichir de l’uranium à des fins militaires.

« La deuxième cascade (de centrifugeuses pour l’enrichissement d’uranium, ndlr) a été installée il y a deux semaines et le gaz y a été injecté cette semaine », a dit vendredi une source officielle anonyme, citée par l’agence semi-officielle Isna.

« Nous avons maintenant le produit de la deuxième cascade », a ajouté cette source, laissant entendre que l’Iran avait injecté un gaz d’hexafluorure d’uranium dans la cascade de centrifugeuses, et obtenu une certaine quantité d’uranium enrichi.

Réagissant à cette annonce, qui n’a pu être confirmée dans l’immédiat auprès d’une deuxième source, le président américain George W. Bush a déclaré que la communauté internationale devait redoubler d’efforts pour empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire.

« Nous devons redoubler nos efforts de collaboration avec la communauté internationale pour convaincre les Iraniens que le seul résultat pour eux, s’ils continuent à faire avancer un tel programme, c’est l’isolement du reste du monde », a déclaré M. Bush à la Maison Blanche.

De son côté, le président français Jacques Chirac a jugé à Wuhan (Chine) qu’en cas d’échec du dialogue avec l’Iran sur son programme nucléaire, « il faudrait trouver des sanctions ajustées, adaptées, provisoires, réversibles » qui s’imposent, tout en souhaitant, « par le dialogue, trouver une solution » au problème du programme nucléaire iranien.

« Je ne partage pas ces craintes », a déclaré pour sa part le ministre russe de la Défense Sergueï Ivanov, interrogé sur la possibilité que l’Iran enrichisse de l’uranium à des fins militaires dans un avenir proche.

Les grandes puissances sont actuellement engagées dans des tractations sur le projet de résolution rédigé par l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni en coordination avec les Etats-Unis, qui prévoit une série de sanctions ciblant les programmes nucléaire et balistique iranien.

Le texte prévoit notamment un embargo sur tout matériel ou équipement pouvant contribuer aux programmes nucléaires et de missiles balistiques de l’Iran, ainsi que sur toute fourniture d’assistance ou de formation technique ou financière liés à ces programmes.

Mais l’Iran martèle depuis des mois qu’il ne se plierait à aucune résolution de l’ONU visant à le contraindre à suspendre son enrichissement d’uranium.

Vendredi, un important religieux iranien a mis au défi les grandes puissances d’adopter des sanctions.

« Si vous voulez adopter des sanctions, allez-y, vous nous avez imposé des sanctions depuis 27 ans et qu’est-ce que vous avez gagné? », a dit l’hodjatoleslam Ahmad Khatami, dans son sermon à Téhéran.

Le projet de résolution fait suite au refus de Téhéran de se plier à l’exigence de la résolution 1696, adoptée fin juillet, de suspendre son enrichissement d’uranium.

Il est actuellement discuté avec les deux autres membres permanents du Conseil de sécurité, la Chine et la Russie, qui a déjà émis des réserves sur le projet initial.

Washington souhaitait par ailleurs que la résolution s’applique au projet de construction par la Russie de la première centrale nucléaire iranienne à Bouchehr (sud), mais Moscou a jugé cette perspective inacceptable.

Les grandes puissances craignent que Téhéran détourne son programme nucléaire à des fins militaires, mais l’Iran a toujours démenti que telle soit son intention.

L’enrichissement d’uranium permet d’obtenir aussi bien le combustible pour une centrale atomique que la matière première pour une bombe nucléaire.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous