IranNucléaireL'ONU reporte à samedi son vote sur l'Iran

L’ONU reporte à samedi son vote sur l’Iran

-


Nouvelobs.com, 23 décembre – Le Conseil de sécurité doit se prononcer sur le projet de résolution sanctionnant l’Iran pour son programme nucléaire.

Le vote au Conseil de sécurité de l’ONU sur le projet de résolution sanctionnant l’Iran pour son programme nucléaire a été reporté, vendredi 22 décembre, à samedi au plus tôt.
Le projet de résolution européen prévoit essentiellement des sanctions économiques et commerciales contre l’Iran dans les domaines touchant aux technologies sensibles en matière nucléaire et balistique, pour son refus de suspendre l’enrichissement d’uranium.

Vendredi, les six pays chargés du dossier nucléaire iranien à l’ONU ont encore mené des marchandages sur ce texte, sans parvenir toutefois à un accord.

A Paris, le ministère français des Affaires étrangères a écarté l’idée d’un vote vendredi comme l’avaient programmé les pays européens à l’origine du projet de résolution. « Les indications que j’ai me laissent penser que le vote n’aura pas lieu aujourd’hui (vendredi) », a déclaré le porte-parole du ministère Jean-Baptiste Mattéi. « On va apprécier pour voir à quel moment les conditions seront réunies », a-t-il dit, souhaitant un vote « dans les plus brefs délais ».

RETOUCHES DE LA RESOLUTION

La Russie, qui bataille depuis des semaines pour atténuer les sanctions, a demandé un report à samedi du vote. Selon un diplomate français, la délégation russe à l’ONU a notamment besoin de temps pour consulter sa capitale.

De leur côté, les Etats-Unis continuent de chercher à obtenir des retouches de la résolution. « Il y a des modifications qui restent à apporter à ce projet (…) et nous y travaillons », avait dit la secrétaire d’Etat, Condoleezza Rice, sans autres précisions.
Washington, qui a laissé les Européens être maîtres d’oeuvre du projet, aurait préféré un texte plus musclé.

En Iran, un responsable a minimisé les effets de la résolution, en affirmant que la République islamique ne céderait pas sur son programme nucléaire. « Nous devrions dire aux ennemis étrangers que ceci est la nation islamique: que vous adoptiez une résolution ou quelque acte hostile que ce soit (…) notre peuple y résistera », a dit l’ayatollah influent Ahmad Janati, lors de la prière du vendredi à Téhéran, diffusée en direct par la radio d’Etat.

CONCESSION

En négociations depuis des mois, les six pays chargés du dossier nucléaire iranien à l’ONU (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne) restent divisés sur le projet de résolution.
Pour aboutir avant Noël, les Européens avaient fait mercredi une concession importante à la Russie en supprimant du projet de résolution une interdiction de voyager à l’étranger qui devait viser 12 ressortissants iraniens liés aux programmes nucléaire ou balistique de leur pays.

Cette mesure a été transformée en une simple restriction aux voyages de ces personnes, à l’insistance de la Russie. Moscou aimerait également réduire le champ d’un gel des avoirs financiers prévu à l’encontre de 11 entités liées aux programmes nucléaire ou balistique iraniens.

Près de quatre mois ont passé depuis l’expiration de la date butoir – le 31 août – fixée à l’Iran par la résolution 1696 du Conseil de sécurité pour suspendre l’enrichissement d’uranium sous peine de sanctions.
Les grandes puissances occidentales craignent que l’Iran, sous couvert de nucléaire civil, ne cherche à se doter de l’arme atomique. Téhéran a démenti de telles intentions, affirmant que sa volonté est seulement de développer ses capacités énergétiques.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous