IranNucléaireSanctions contre l'Iran: Moscou satisfait (ambassadeur à l'ONU)

Sanctions contre l’Iran: Moscou satisfait (ambassadeur à l’ONU)

-

MOSCOU, 24 déc 2006 (AFP) – La Russie est satisfaite de la résolution adoptée à l’unanimité samedi par le Conseil de sécurité des Nations unies et imposant des sanctions à l’Iran, a affirmé samedi son ambassadeur à l’ONU, Vitaly Tchourkine, à des journalistes russes.

« Nous sommes satisfaits que toutes les préoccupations de la Russie et ses positions sur des questions clé ont été prises en considération et incorporées dans le texte de cette résolution », a déclaré M. Tchourkine, cité par l’agence ITAR-TASS.

« Nous avons bien travaillé, mais notre victoire commune ne viendra que lorsqu’ensemble nous serons capables de résoudre le problème nucléaire iranien par des moyens politiques et diplomatiques », a-t-il ajouté.

Cependant Moscou considère toujours que les sanctions doivent être « l’instrument le plus extrême de l’arsenal de la diplomatie internationale », a averti l’ambassadeur.

« La Russie a pris tous les risques dans ses contacts avec la partie iranienne et ses partenaires au sein (du groupe) des six puissances (chargés du dossier –Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne–) et du Conseil de sécurité pour que le problème nucléaire iranien soit résolu sans recourir aux sanctions. Malheureusement, nous n’y sommes pas arrivés », a-t-il expliqué.

La résolution proposée par les Européens a été amendée à plusieurs reprises, notamment en raison d’objections de la Russie et de la Chine qui entretiennent des liens étroits avec l’Iran en matière économique et énergétique, alors que les Etats-Unis voulaient un texte plus sévère.

Près de quatre mois après l’expiration de la date butoir — le 31 août — fixée à l’Iran par la résolution 1696 pour suspendre l’enrichissement sous peine de sanctions, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté samedi une résolution sanctionnant l’Iran pour son refus de suspendre ses activités nucléaires sensibles.

Adoptée à l’unanimité, la résolution 1737 impose à l’Iran des sanctions économiques et commerciales dans des domaines soigneusement délimités : enrichissement de l’uranium, retraitement, projets liés aux réacteurs à eau lourde et développement des missiles balistiques.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous