IranNucléaireL'Iran persiste malgré les sanctions

L’Iran persiste malgré les sanctions

-

Lexpress.fr, 2 janvier – Par Sylvain Delon – Face aux sanctions votées par le Conseil de sécurité, le président ultra-conservateur, Mahmoud Ahmadinejad, choisit la voie de la confrontation. Mais sa stratégie commence à provoquer de sérieux grincements de dents.

Vu de l’extérieur, c’est par un grand pied de nez que l’Iran a répondu aux sanctions votées au Conseil de sécurité : annonce de l’installation de 3 000 nouvelles centrifugeuses, menace de recours à l’arme du pétrole, vote au Parlement d’un projet de loi obligeant le gouvernement à renoncer à sa coopération avec l’Agence internationale à l’énergie atomique (AIEA).

Derrière la façade des bâtiments officiels, cependant, la voie de la confrontation choisie par le clan du président ultra-conservateur, Mahmoud Ahmadinejad, commence à provoquer de sérieux grincements de dents. « Pour sauver le pays de la crise, il faudrait recourir à des gens compétents et modérés », a même osé Mohammad Hachémi, frère de l’ancien président Ali Akbar Hachémi Rafsandjani, conservateur « pragmatique » et avocat du dialogue avec l’Occident, Etats-Unis compris.

L’élection de ce dernier, le 15 décembre, à l’Assemblée des Experts, une instance stratégique chargée de « superviser » le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, semble avoir encouragé les voix plus modérées, récemment réduites au silence, à se faire de nouveau entendre. Le scrutin, qui portait également sur le renouvellement des conseils municipaux, a permis le retour en politique, relatif mais symbolique, des réformateurs, complètement évincés du pouvoir depuis la victoire d’Ahmadinejad en juin 2005. Leur défi actuel : tenter d’éviter l’isolement du pays et prévenir une crise économique qui pourrait se révéler catastrophique.

Pour l’heure, les sanctions demeurent très ciblées. Elles ne concernent que les échanges commerciaux relatifs au programme nucléaire et balistique de la République islamique. Mais les mesures de rétorsion parallèles lancées par Washington – notamment la pression sur les grands groupes bancaires occidentaux qui travaillent avec l’Iran – commencent à affecter l’économie du pays.

7,062FansLike
1,162FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous