IranNucléaireL'Iran lancera "bientôt" une production de combustible nucléaire (président)

L’Iran lancera « bientôt » une production de combustible nucléaire (président)

-

AFP, Téhéran, 3 janvier – Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré mercredi que son pays lancerait « bientôt » une production de combustible nucléaire à usage industriel, selon l’agence officielle Irna.

« L’Iran est aujourd’hui un pays nucléaire, et très bientôt nous presserons le bouton pour la production de combustible nucléaire à usage industriel », a dit le président, lors d’un discours dans la province du Khouzestan.

L’Iran est sous le coup de sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies à cause de son refus de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium.

Le président n’a fourni aucun détail sur la date ou l’ampleur de la production envisagée.
La production d’uranium enrichi à usage industriel suppose un fonctionnement continu de la chaîne d’enrichissement, avec une qualité constante et en grande quantité.

L’Iran a annoncé à plusieurs reprises qu’il installerait jusqu’à 3.000 centrifugeuses dans son usine d’enrichissement de Natanz d’ici la fin de l’année iranienne, en mars 2007.

Mais Téhéran ne disposait en octobre à Natanz que de deux cascades de chacune 164 centrifugeuses d’enrichissement d’uranium, selon l’Agence internationale de l’énergie atomique.

Le président iranien a quant a lui annoncé que la république islamique visait à terme une capacité industrielle de production avec 60.000 centrifugeuses.

M. Ahmadinejad a répété que l’Iran « ne bougerait pas d’un iota sur son droit au nucléaire », et a une nouvelle fois minimisé l’importance de la résolution du Conseil adoptée le 23 décembre.

« Le peuple iranien a pris sa décision et ne paiera aucune attention aux cris vides de sens des matérialistes et des puissances brutales et décadentes », a dit le président.

Le Conseil de sécurité a adopté un ensemble de sanctions contre les programmes nucléaire et balistique iraniens.

Mais M. Ahmadinejad a répété que « les puissances brutales devraient savoir que quelle que soit le bruit qu’elles font, elles devront se plier à la volonté du peuple iranien et reconnaître les droits de l’Iran ».

Les grandes puissances craignent que la République islamique détourne son programme nucléaire civil à des fins militaires, alors que Téhéran a toujours démenti que telle soit son intention.

7,062FansJ'aime
1,186SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Terrorisme iranien : le chantage permanent aux otages (NDH)

Après la libération du diplomate du régime iranien Assadollah Assadi, condamné à 20 an de réclusion pour son projet...

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du régime des mollahs iraniens s’est rendu à l’exposition de livre...

Libération du chef du réseau du terrorisme iranien en Europe, la Résistance iranienne condamne la honteuse rançon au terrorisme d’Etat

Le 25mai, le diplomate-terroriste iranien incarcéré en Belgique, Assadollah Assadi, condamné à 20 ans par la justice belge pour...

Iran : l’illusion d’un retour à la monarchie

Reza Pahlavi et ses partisans croient-il vraiment que son statut de fils d’un dictateur déchu lui confère une légitimité...

Iran – Appel d’une centaine d’anciens leaders du monde pour inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste des terroristes

Une centaine d'anciens présidents et Premier ministres d'Europe, des USA, Royaume-Uni, Canada appellent à considérer les Gardiens de la...

Iran : une exécution toutes les six heures

Le 19 mai, trois manifestants ont été exécutés à Ispahan par la justice du régime iranien, sur ordre du...

Doit lire

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du...

Le régime iranien prévoit de vendre les îles de Kish et Qeshm pour « assurer les pensions des retraités

Sajjad Paddam, directeur général de l'assurance sociale au ministère...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous