IranNucléaireTests de missiles en Iran

Tests de missiles en Iran

-

AP, Téhéréan, 21 janvier – par Nasser Karimi – L’Iran prévoit d’entamer dimanche trois jours de manœuvres militaires avec des essais de missiles à courte portée, premiers exercices depuis les sanctions imposées par le Conseil de sécurité de l’ONU en décembre dernier, selon la télévision nationale.

« L’élite des Gardiens de la Révolution prévoit d’entamer dimanche des exercices missiles de trois jours près de la ville de Garmsar », selon la télévision. La ville est située dans le nord de l’Iran, près du désert de Kavir, à environ 100 kilomètres au sud de Téhéran.

« Des essais de tirs auront lieu sur des missiles Zalzal et Fajr-5 lors de ces exercices », a déclaré un commandant anonyme des Gardiens, cité par la télévision. Tous deux sont des missiles à courte portée.

L’année dernière, l’Iran a mené trois séries de manœuvres militaires de grande ampleur tandis que la tension montait avec l’Occident et les États-Unis.

En novembre par exemple, le pays a lancé des dizaines de missiles dans le cadre d’essais, dont le Shahab-3 pouvant atteindre Israël, lors de manœuvres militaires destinées à mettre un terme à l’intervention des puissances mondiales dans la région du Golfe Persique.

Les exercices de dimanche sont les premiers ayant lieu en Iran depuis que le Conseil de sécurité de l’ONU a imposé des sanctions limitées contre le pays le 23 décembre, interdisant la vente de matériel et de technologie pouvant être utilisés dans les programmes de missiles et nucléaire de l’Iran et
gelant les actifs à l’étranger de 10 sociétés et individus iraniens.

L’Iran mène régulièrement de grands exercices militaires et en profite souvent pour tester des armes développées par sa propre industrie.

Ces dernières manœuvres iraniennes surviennent seulement quelques jours après que les USA aient annoncé le déploiement d’un second porte-avions dans le Golfe, l’USS Stennis.

Cette initiative semble préoccuper certains membres du gouvernement radical iranien. Le haut responsable d’un puissant organisme clérical a mis en garde cette semaine contre le projet américain d’attaquer l’Iran dans les mois à venir, probablement en frappant ses installations nucléaires.

Les États-Unis affirment se concentrer sur la diplomatie sans exclure aucune option.

Washington accuse l’Iran de soutenir les militants qui créent les violences en Irak et tente donc d’isoler Téhéran, avec l’aide de ses alliés arabes.

L’année dernière, l’Iran a mené trois séries d’exercices militaires de grande ampleur. En avril, l’Iran a testé un missile « ultra-horizon », tiré à partir d’hélicoptères et de chasseurs à réaction, ainsi que le missile Fajr-3, capable d’échapper aux radars et pouvant transporter des ogives multiples pour toucher plusieurs cibles simultanément.

Tandis que les hauts responsables américains avancent que l’Iran exagère les capacités de ses nouvelles armes, Washington et ses alliés observent avec inquiétude les progrès du pays en matière de technologie missile.

En octobre, les USA ont mené des manœuvres dans le Golfe, se concentrant sur la surveillance, avec des navires qui traquaient un bateau transportant des pièces d’armes illégales.

En décembre 2005, Israël a testé avec succès son système de défense de missile Arrow contre une roquette similaire à un Shahab-3 iranien. L’Arrow a été développé conjointement avec les États-Unis.

Alors que le Zalzal est un missile à combustible solide, le missile Fajr-5, venant du mot persan signifiant aube, est un missile d’artillerie développé par l’Iran début 2006. Il comprend une plateforme mobile et son rôle premier est d’attaquer des cibles terrestres, avec une portée de 80 kilomètres.

L’Iran a récemment recommandé aux nations arabes du Golfe d’expulser l’armée américaine de la région et de rejoindre l’Iran dans une alliance régionale de sécurité, offre que la plupart des Etats du Golfe ont ignorée.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous