IranNucléaireTéhéran interdit à 38 inspecteurs de l'AIEA l'accès à...

Téhéran interdit à 38 inspecteurs de l’AIEA l’accès à ses sites nucléaires

-

Le Monde, 22 janvier – L’Iran a décidé, lundi 22 janvier, de fermer ses portes à 38 fonctionnaires de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Les noms des 38 inspecteurs figurent sur une « liste noire » établie par une commission spéciale du Parlement de la République islamique, formée à la suite de l’adoption par l’ONU, le 23 décembre 2006, de la résolution 1737 prévoyant des sanctions contre Téhéran.

La décision a été annoncée par le chef de cette commission, Allaeddin Boroudjerdi, qui a expliqué que les inspecteurs « ne sont pas autorisés à pénétrer en Iran, et cette restriction a été officiellement notifiée à l’AIEA ». Pour seule explication, ce haut responsable avance : « C’est le premier pas destiné à limiter la coopération avec l’agence » onusienne de sécurité nucléaire.

« RÉVISER LA COOPÉRATION »

Le Parlement iranien avait adopté, le 27 décembre 2006, une loi enjoignant au gouvernement de « réviser la coopération » avec l’AIEA, évoquant alors des représailles à la décision de l’ONU de sanctionner Téhéran. M. Boroudjerdi n’a pas apporté de détails sur la liste des inspecteurs, mais a précisé qu’elle n’avait « pas été établie selon un critère de nationalité ».

Les inspecteurs de l’AIEA se rendent régulièrement sur les installations nucléaires iraniennes, l’Iran étant membre du traité de non-prolifération nucléaire (TNP). De nombreux pays craignent que le programme nucléaire civil iranien, qui en est encore à un stade de recherche, soit détourné à terme à des fins militaires. Téhéran a toujours nié une telle intention.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous