IranNucléaireUne rencontre Solana-Larijani dès cette semaine (Iran)

Une rencontre Solana-Larijani dès cette semaine (Iran)

-

AFP, Stockholm, 7 mai – Une rencontre entre les négociateurs de l’UE et de l’Iran sur le dossier nucléaire est prévue « dès cette semaine », a déclaré lundi à Stockholm le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki en se disant « optimiste ».

Le ministre qui s’exprimait devant la presse à l’issue d’une visite en Suède, n’a pas précisé quand et où le diplomate en chef de l’Union européenne Javier Solana et le négociateur iranien sur le nucléaire Ali Larijani pourraient se recontrer.

« Je suis optimiste » au sujet de ces pourparlers, a affirmé M. Mottaki sans vouloir dire si l’Iran ferait de nouvelles propositions.

« Peu importe quelle nouvelle idée vient de quel côté, mais il est important que les deux côtés aient un mandat pour prendre des décisions », a déclaré le chef de la diplomatie iranienne après un entretien avec son homologue suédois Carl Bildt.

Il a précisé que selon ses informations, M. Solana avait ce mandat.

De son côté, M. Solana avait déclaré lundi que des négociations pourraient reprendre dans « les prochaines semaines ».

« Il y aura probablement une nouvelle rencontre dans les prochaines semaines, dès que possible, pour voir si on peut avancer », a indiqué le négociateur européen devant la commission des Affaires étrangères du Parlement européen.

A l’issue de leur dernière rencontre les 25 et 26 avril à Ankara, MM. Larijani et Solana étaient convenus de se retrouver environ deux semaines plus tard.

M. Solana a par ailleurs confirmé que ces entretiens d’Ankara, les premiers entre les deux hommes depuis que le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté deux séries de sanctions successives contre le programme nucléaire et balistique iranien, n’avaient permis « aucune percée » sinon qu’ils étaient tombés d’accord pour « maintenir le canal ouvert et se rencontrer à nouveau ».

M. Mottaki s’est refusé à dire si Téhéran pourrait ou non infléchir sa position et accepter comme condition à la tenue de négociations politiques la suspension de tout enrichissement d’uranium pendant la durée de ces discussions.

Selon une proposition de l’UE, le Conseil de sécurité de l’ONU suspendrait pendant ce temps les sanctions adoptées contre Téhéran.

« On ne peut pas parler de détails, a déclaré M. Mottaki à Stockholm, parce que ce sera la responsabilité des deux négociateurs ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous