IranNucléaireNucléaire iranien: Washington s'impatiente alors qu'ElBaradei demande du temps

Nucléaire iranien: Washington s’impatiente alors qu’ElBaradei demande du temps

-

AFP, Vienne, 10 septembre – Le directeur de l’AIEA, Mohamed ElBaradei, a demandé un peu de temps pour déterminer si l’Iran veut ou non l’arme nucléaire, mais Washington a exigé un geste rapide de Téhéran, lundi à l’ouverture d’une réunion de l’exécutif de l’agence à Vienne.

« Nous ferons pression pour une coopération rapide (de l’Iran) plutôt que pour de nouveaux délais, et plusieurs pays se joindront à nous », a déclaré l’ambassadeur américain Gregory Schulte, juste avant que M. ElBaradei ne présente son dernier rapport aux 35 Etats du Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Dans ce rapport, le directeur de l’AIEA détaille un calendrier conclu le mois dernier avec Téhéran pour tenter d’éclaircir d’ici à la fin de l’année la nature du programme nucléaire iranien, que les pays occidentaux soupçonnent de visées militaires.

M. ElBaradei a par ailleurs déploré lundi que l’Iran poursuive ses activités d’enrichissement d’uranium en dépit de deux séries de sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU. Selon son rapport, Téhéran exploitait près de 2.000 centrifugeuses d’enrichissement début août à Natanz (centre).

Ce chiffre, révisé depuis à la hausse par Téhéran, est inférieur au seuil de 3.000 centrifugeuses pouvant permettre le cas échéant de produire en moins d’un an suffisamment d’uranium hautement enrichi pour fabriquer une bombe atomique.

Washington craint que Téhéran n’utilise le calendrier pour gagner du temps et éviter de nouvelles sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU jusqu’à la fin de l’année.

Le représentant américain a demandé au Conseil des gouverneurs de l’AIEA d' »adresser un message clair à l’Iran ».

« Si les dirigeants iraniens veulent vraiment que le monde leur fasse confiance (…), qu’ils commencent à coopérer complètement et inconditionnellement pour suspendre leurs activités préoccupant la communauté internationale », a-t-il déclaré.

Les gouverneurs de l’AIEA ne devraient toutefois pas passer de résolution à Vienne, ni se prononcer sur le récent plan de travail avec l’Iran.

« C’est la première fois que l’Iran a souscrit à un plan destiné à résoudre toutes les questions en suspens en un temps donné, et ceci représente un pas important dans la bonne direction », a déclaré lundi M. ElBaradei aux gouverneurs.

« Je ne cesse de le répéter: +laissez-nous la main, et nous vous dirons où nous en sommes d’ici à novembre+ », avait-il déclaré vendredi à des journalistes.

Le vice-président de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Mohammad Saïdi, a pour sa part déploré lundi depuis Vienne les tentatives d' »un ou deux pays » – qu’il n’a pas nommés – de bousculer le plan de travail de l’AIEA. Il leur a demandé de ne pas s’opposer « à la volonté de la communauté qui veut l’application de l’accord conclu entre l’Iran et l’AIEA », a-t-il déclaré à l’agence officielle iranienne Irna.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a par deux fois imposé des sanctions à l’Iran pour son refus de suspendre l’enrichissement d’uranium.

Selon une source européenne, il est encore « trop tôt, tant que le débat au sein de l’AIEA n’est pas terminé », pour savoir quelle sera la position de l’UE sur un éventuel soutien à une troisième série de sanctions, souhaitée par Washington.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous