IranNucléaireLa Russie s'oppose à des sanctions économiques unilatérales contre...

La Russie s’oppose à des sanctions économiques unilatérales contre l’Iran

-

Lemonde.fr, 31 octobre – Des sanctions économiques unilatérales contre l’Iran « ne contribuent pas à la poursuite des efforts collectifs » pour trouver une issue à la crise liée au programme nucléaire de l’Iran, a estimé Sergueï Lavrov, le ministre des affaires étrangères russe, lors d’une visite-surprise, mardi 29 octobre, à Téhéran. En même temps, il s’est prononcé en faveur d’une coopération « plus active » de Téhéran avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), pour lever les inquiétudes de la communauté internationale et « restaurer la confiance envers le caractère civil » de son programme nucléaire.

L’Iran ne négociera avec personne son « droit légitime » à la technologie nucléaire, a pour sa part déclaré Mahmoud Ahmadinejad. « Nous ne sommes même pas intéressés par des négociations avec les Etats-Unis. La nation iranienne n’a pas besoin de l’Amérique », a ajouté le président iranien. La venue de Lavrov coïncide avec une nouvelle série de discussions entre responsables iraniens et représentants de l’AIEA sur la mise en application de l’accord conclu en août.

La délégation de l’AIEA, conduite par son directeur adjoint, Olli Heinonen, est arrivée lundi à Téhéran. « Nous avons réalisé beaucoup de choses, mais il reste beaucoup de travail », a déclaré Olli Heinonen, qui a qualifié de « bonnes » les relations entre l’agence et l’Iran. « L’Iran continuera la coopération tant que l’agence aura des questions », a assuré Mohammad Saeedi, le responsable de l’organisation iranienne de l’énergie atomique.

« UNE SOLUTION GLOBALE ET JUSTE »

Lundi 28 octobre, devant l’Assemblée générale des Nations unies, Mohamed El-Baradei, le directeur général de l’AIEA, avait invité l’Iran à faire preuve de « transparence » et de « coopération active » pour lever les doutes sur son programme nucléaire. Rappelant que l’Iran avait accepté, en août, de travailler avec l’agence pour éclaircir avant la fin de l’année toutes les questions en suspens, il a souligné « l’incapacité » de l’AIEA « de vérifier certains aspects importants ayant trait à l’étendue et à la nature du programme nucléaire de l’Iran ».

Si l’AIEA est en mesure de fournir « l’assurance crédible » que les activités nucléaires de l’Iran sont pacifiques, cela rétablira la confiance de la communauté internationale et créera les conditions d’une solution globale et juste », a-t-il également estimé. Dimanche, El-Baradei avait invité les détracteurs de l’Iran à s’abstenir de toute rhétorique menaçante et à adopter, face à Téhéran, la même approche diplomatique « créatrice » que celle qui été couronnée de succès dans le dossier nuclaire nord-coréen. « Je crains que si l’escalade se poursuit de part et d’autre nous ne finissions dans un précipice », avait-il déclaré à la chaîne de télévision américaine CNN.

Mohamed El-Baradei doit rendre compte à la mi-novembre des progrès réalisés par l’Iran. Une nouvelle réunion des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne pourrait être consacrée, d’ici la fin de la semaine, à l’étude de nouvelles sanctions contre l’Iran.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous