IranNucléaireIran: l'Allemagne critiquée pour freiner les sanctions européennes

Iran: l’Allemagne critiquée pour freiner les sanctions européennes

-

Michael Spaney, porte-parole du "Mideast Freedom Forum Berlin", a dénoncé les "contradictions" allemandes dans une conférence de presse: si la chancelière Angela Merkel "met en garde contre une attitude d’+appeasement+" envers Téhéran, son gouvernement "déjoue" en même temps les tentatives de la France et de la Grande-Bretagne d’imposer des sanctions européennes contre le régime iranien, a-t-il affirmé devant la presse.

Le Forum, créé en 2007 et qui rassemble journalistes, chercheurs, experts et opposants iraniens, organise vendredi et samedi une conférence pour alerter sur le danger que constituent pour Israël les ambitions du régime iranien de se doter, selon eux, d’une bombe atomique.

Rappelant que l’Allemagne est "de loin le premier pourvoyeur de technologie" de l’Iran, M. Spaney a jugé que ces transferts sont "un scandale inacceptable", et doivent être "interdits complètement".

Le politologue allemand Matthias Kuntzel a souligné que "les trois quarts des petites et moyennes entreprises iraniennes travaillent avec de la technologie allemande".

Une autre "contradiction éclatante" dans l’attitude allemande, a-t-il dit, tient à ce que les relations avec l’Iran sont passées sous silence ou laissées dans l’obscurité dans les rapports officiels annuels du gouvernement allemand.

"L’opinion publique n’est pas ou insuffisamment informée des nombreuses consultations irano-allemandes", ont accusé les organisateurs du Forum.

Selon M. Kuntzel, la presse iranienne a ainsi largement rapporté une visite du vice-ministre iranien des Affaires étrangères Mehdi Sefari du 16 au 18 avril à Berlin, passée inaperçue en Allemagne. M. Safari a rencontré le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Reinhard Silberberg pour parler de développement de coopération économique, ainsi que d’autres responsables et hommes politiques allemands.

Alors que le Premier ministre britannique Gordon Brown a indiqué récemment vouloir parler avec ses collègues européens d’étendre les sanctions aux investissements dans le secteur du gaz naturel liquéfié, stratégique pour l’Iran, M. Kuntzel a affirmé que le groupe Linde, numéro un mondial des gaz industriels, avait fait le 16 mars une "offre" au gouvernement iranien en matière de technologie de liquéfaction.

 
 

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous