IranNucléaireL'Occident met l'Iran en garde et l'invite au dialogue

L’Occident met l’Iran en garde et l’invite au dialogue

-

Reuters, 7 février 2009 – par Kerstin Gehmlich et Noah Barkin: Les puissances occidentales ont mis en garde l’Iran samedi contre le risque d’isolement et de nouvelles sanctions s’il n’acceptait pas de suspendre son programme nucléaire, mais les Etats-Unis ont aussi répété leur volonté d’ouvrir le dialogue avec Téhéran.

Le vice-président américain Joseph Biden a expliqué lors de la conférence de Munich sur la sécurité que la communauté internationale devait travailler de concert pour convaincre l’Iran de renoncer à l’arme atomique.

"Nous avons la volonté de discuter avec l’Iran et de lui offrir un choix très clair: poursuivre dans la même voie et faire face à la pression et à l’isolement; abandonner votre programme nucléaire illicite et le soutien au terrorisme et (obtenir) des mesures d’encouragement significatives", a-t-il dit.

Les propos de Biden ont fait écho à ceux de la chancelière allemande Angela Merkel, qui a dit privilégier la solution diplomatique mais s’est aussi dite "prête à prendre des sanctions plus dures s’il n’y a pas de progrès".

Le Conseil de sécurité des Nations unies a déjà adopté trois trains de sanctions contre l’Iran, soupçonné de chercher à se doter de l’arme atomique mais qui assure avoir pour seul objectif la production d’électricité.

SOLANA ATTEND UNE "RÉPONSE POSITIVE"

Le président français Nicolas Sarkozy a pour sa part estimé qu’il n’y avait pas d’alternative au durcissement des sanctions si l’Iran s’obstinait à poursuivre ses activités sensibles et a demandé la coopération de la Russie.

"On a besoin que les Russes nous aident pour que les sanctions contre l’Iran soient efficaces", a-t-il insisté.

Pour le chef de l’Etat, le programme nucléaire iranien est "vraiment un des grands problèmes du monde".

L’offre de dialogue de Washington a été bien reçue par le président du parlement iranien, Ari Larijani, ancien négociateur de la République islamique sur le nucléaire.

Il avait jugé vendredi que la nouvelle administration américaine était en mesure de renouer les liens détruits par l’administration Bush, mais prévenu que cela demanderait "une stratégie pragmatique fondée sur une approche juste".

Pour le haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité, Javier Solana, la position adoptée par l’administration Obama constitue un "changement très, très important".

"Les Iraniens doivent réfléchir très très attentivement à la signification de (ce geste) et y apporter aussi une réponse positive", a dit à la presse Solana, qui s’est entretenu avec Larijani en marge de la conférence.

Lors de ces discussions, Larijani était "dans de très bonnes dispositions d’esprit, très tranquille – ils savent que quelque chose bouge et ils doivent en profiter", a dit un diplomate européen.

Avec David Brunnstorm, version française Grégory Blachier

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous