IranNucléaireNucléaire: USA et alliés discutent des "conséquences" pour l'Iran...

Nucléaire: USA et alliés discutent des « conséquences » pour l’Iran (Obama)

-

AFP: Les Etats-Unis et leurs alliés discutent désormais des "conséquences" pour l’Iran de son refus du projet d’accord sur son programme nucléaire, à savoir des sanctions alourdies, a déclaré jeudi le président américain Barack Obama à Séoul.

M. Obama a indiqué que la porte était encore ouverte pour que l’Iran accepte les propositions internationales mais a déploré que les responsables iraniens aient été "incapables de dire oui". De ce fait, Washington et ses alliés discutent désormais des "conséquences".

"Nous prévoyons qu’au cours des prochaines semaines nous allons étudier un ensemble de mesures potentielles à mettre en oeuvre qui montreront à l’Iran notre détermination", a déclaré M. Obama, au cours d’une conférence de presse lors sa visite en Corée du Sud, dernière étape de sa tournée en Asie.

L’Iran a annoncé mercredi son refus de transférer à l’étranger son uranium faiblement enrichi et a appelé à une nouvelle réunion à Vienne avec les grandes puissances, signifiant ainsi son rejet du projet d’accord proposé par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), il y a près d’un mois.

"Nous avons fait un examen technique et économique (…) Très certainement, nous ne transférerons pas à l’étranger notre uranium enrichi à 3,5%", a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki, cité mercredi par l’agence Isna.

Ces déclarations signifient que l’Iran refuse le projet d’accord tel que présenté par l’AIEA le 21 octobre après des négociations entre l’Iran, les Etats-Unis, la Russie et la France.

Le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, a déploré mercredi la "réponse extrêmement négative" de Téhéran. "Le résultat pour le moment, le moins qu’on puisse dire, est peu encourageant, il n’empêche, nous allons continuer (à dialoguer)", a-t-il souligné.

Selon des diplomates occidentaux, le projet d’accord prévoit le transfert vers la Russie d’une grande partie de l’uranium iranien faiblement enrichi (3,5%), pour qu’il y soit enrichi davantage avant d’être transformé en France en combustible pour un réacteur de recherche à Téhéran.

Une solution intermédiaire a été évoquée selon laquelle l’Iran enverrait son uranium enrichi pour stockage en Turquie. Ce que Téhéran a également refusé.

La question de l’enrichissement est au centre du bras de fer entre l’Iran et les puissances du groupe des Six (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Allemagne) qui redoutent que Téhéran n’utilise l’uranium à des fins militaires.

Le transfert de l’uranium enrichi iranien vers l’étranger permettrait d’apaiser les inquiétudes internationales en assurant un plus grand contrôle des stocks iraniens.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous