IranNucléaireL'Iran refuse de transiger sur l'enrichissement et de "brader"...

L’Iran refuse de transiger sur l’enrichissement et de « brader » son nucléaire

-

AFP , 21 février 2005 – L’Iran a refusé de proposer une formule de compromis que lui demandait l’Europe sur la question ultra-sensible de l’enrichissement d’uranium parce qu’il n’est pas question de « brader ses capacités nucléaires », a déclaré un des chefs négociateurs iraniens.
Au même moment, le président américain George W. Bush a répété que la République islamique ne devait pas se retrouver en possession de l’arme nucléaire et qu’aucune option ne devait être écartée pour l’en empêcher, mais qu’on en était encore « aux premiers stades de la diplomatie ».
« Les Européens veulent obtenir de l’Iran un arrêt total de l’enrichissement, mais devant notre forte opposition, ils insistent dans la négociation pour que l’Iran propose une alternative qui comprenne aussi l’enrichissement », a déclaré Sirous Nasseri dans un entretien avec l’agence officielle iranienne Irna.
« Les Européens se sont rendu compte progressivement que l’Iran ne braderait pas ses capacités nucléaires », a-t-il dit.
« L’Iran ne proposera d’alternative que quand l’Europe cessera de lui demander de stopper l’enrichissement », a-t-il insisté, et « un accord final dans ces négociations sera fondé sur la reprise de l’enrichissement par l’Iran ».
Cependant, « un accord final avec l’Europe est possible », a-t-il estimé.
L’enrichissement, qui, selon son degré, peut fournir le combustible à des centrales électriques civiles ou à des bombes, constitue une préoccupation majeure de la communauté internationale face au programme nucléaire iranien.
L’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne ont obtenu en novembre que l’Iran suspende toutes ses activités d’enrichissement. Ils lui ont promis une coopération nucléaire, technologique et commerciale contre des « garanties objectives » que ses activités nucléaires resteraient purement civiles.
Actuellement, les deux parties négocient durement ces garanties et ses contreparties.
Les Européens réclament un renoncement durable à l’enrichissement. Les Iraniens leur répondent que la suspension ne durera pas plus de quelques mois, le temps de trouver un terrain d’entente.
« Nous allons donner aux Européens une chance de parvenir » à un accord, mais « cette possibilité ne sera pas éternelle », a dit Sirous Nasseri.
« L’Iran a l’intention de mener à son terme le cycle du combustible » produisant l’uranium, a-t-il insisté.
Il a écarté la possibilité de tractations directes avec les Américains, bien que le Haut représentant pour la politique étrangère de l’Union européenne, Javier Solana, eût de nouveau réclamé lundi un soutien « plus ouvert » des Etats-Unis à la diplomatie iranienne de l’UE. « Il faut essayer la diplomatie, l’engagement avec l’Iran, jusqu’au bout », a dit M. Solana.
Mais « les positions de la République islamique et celles du gouvernement américain sur l’enrichissement sont exactement à l’opposé les unes des autres, et il n’y a pas de place pour la négociation », a expliqué M. Nasseri.
Il a jugé « vaines » les menaces américaines de recours à la force contre l’Iran. « Ces menaces sont davantage destinées à mettre la pression sur l’Europe que sur l’Iran », a-t-il dit.
Le porte-parole du gouvernement, Abdollah Ramezanzadeh, s’est déclaré « sûr que les Américains vont faire pression sur les Européens » lors de la tournée entamée lundi par le président Bush.
« Le régime iranien doit arrêter de soutenir le terrorisme et ne doit pas développer d’armes nucléaires », a réaffirmé le chef de l’Etat américain dans un discours à Bruxelles.
« En sauvegardant la sécurité des nations libres, aucune option ne peut être balayée de la table de façon permanente. L’Iran toutefois est différent de l’Irak », a-t-il ajouté.
« Nous en sommes aux premiers stades de la diplomatie », a-t-il relevé.
Selon M. Ramezanzadeh, « les organes concernés et les forces armées (iraniens) ont reçu les instructions nécessaires pour contrecarrer » l’espionnage américain en Iran.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous