IranNucléaireHillary Clinton se rend dans le Golfe pour chercher...

Hillary Clinton se rend dans le Golfe pour chercher du soutien sur l’Iran

-

AFP:  La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton se rend samedi dans le Golfe pour une visite au Qatar et en Arabie saoudite où elle cherchera à obtenir l’appui des hauts responsables arabes et musulmans sur un renforcement des sanctions contre l’Iran.

Le déplacement de la chef de la diplomatie américaine vise également à faire avancer la paix israélo-arabe et s’inscrit dans le cadre de la politique du "nouveau départ" dans la relation entre les Etats-Unis et le monde musulman voulue par le président Barack Obama dans son discours du Caire du 4 juin.

Mme Clinton avait retardé d’un jour son départ, initialement prévu vendredi, en raison de l’hospitalisation de son mari Bill Clinton qui a subi une intervention cardiaque jeudi à New York.

Mme Clinton doit participer dimanche à Doha au Forum mondial Islam-Etats-Unis avant de se rendre en Arabie saoudite et de revenir mardi aux Etats-Unis, selon un responsable du département d’Etat.

Lors de son voyage, elle pourrait proposer aux Saoudiens d’augmenter les livraisons de pétrole à la Chine pour ainsi gagner l’appui de Pékin sur un renforcement des sanctions contre l’Iran, alors que la République islamique est un des principaux fournisseurs de produits pétroliers de la Chine.

"On ne peut pas exclure que cela pourrait faire partie des discussions", a déclaré à l’AFP un haut responsable de la diplomatie américaine.

Rien ne garantit toutefois qu’une telle proposition aboutisse, estime Aaron David Miller, un ancien conseiller de la diplomatie américaine, qui souligne que le contexte n’est pas favorable à ce que les Saoudiens fassent quelque chose "qui leur coûterait vis-à-vis des Chinois".

L’Iran a lancé mardi la production d’uranium enrichi à 20%, malgré les protestations des puissances occidentales. Ces dernières soupçonnent Téhéran de chercher à se doter de l’arme nucléaire sous couvert de son programme civil, ce que Téhéran nie.

A Ryad, Mme Clinton doit rencontrer le roi Abdallah et son ministre des Affaires étrangères, le prince Saoud al-Fayçal. Elle se rendra également à Djeddah, sur les bords de la mer Rouge, pour s’entretenir avec de hauts responsables saoudiens.

A Doha, Mme Clinton rencontrera l’émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, et le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, cheikh Hamad Ben Jassem Ben Jabr Al-Thani.

Outre l’Iran, "la paix au Moyen-Orient figurera au menu des discussions", a indiqué le porte-parole du département d’Etat, Philip Crowley. La présence d’Al-Qaïda au Yémen pourrait également être un des thèmes abordés, ont ajouté des responsables américains.

Hillary Clinton devrait rencontrer plusieurs dirigeants lors de la septième édition du Forum mondial Islam-Etats-Unis, dont le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, a ajouté le porte-parole.

La Turquie plaide pour un règlement du dossier nucléaire iranien via le dialogue, estimant que des sanctions économiques ou une action militaire auraient des conséquences lourdes pour toute la région.

La venue de Mme Clinton pourrait par ailleurs permettre de raviver la relation entre Ryad et Washington alors que le président Obama n’a pas convaincu les Saoudiens sur ses efforts pour relancer le processus de paix au Proche-Orient, avance Aaron David Miller.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous