IranNucléaireIran: Fereydoun Abbassi Davani nouveau chef du programme nucléaire...

Iran: Fereydoun Abbassi Davani nouveau chef du programme nucléaire (TV)

-

AFP: L’Iran a nommé le scientifique nucléaire Fereydoun Abbassi Davani, qui a survécu à un attentat à la bombe en novembre, nouveau chef du programme nucléaire du pays, a annoncé dimanche la télévision d’Etat sur son site internet.

M. Abbassi Davani succède à Ali Akbar Salehi, devenu le chef de la diplomatie iranienne.

La nomination de M. Abbassi Davani à la tête de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique a été décidée sur ordre du président Mahmoud Ahmadinejad, selon le site de la télévision d’Etat.

Le programme nucléaire iranien, qui était dirigé depuis juillet 2009 par M. Salehi, est au coeur du conflit entre l’Iran et la communauté internationale.

Fin novembre, M. Abbassi Davani et un autre expert nucléaire, Majid Shahriari, jouant tous deux un rôle important dans ce programme controversé, avaient été visés par des attentats.

M. Shahriari avait été tué par l’explosion d’une bombe placée contre sa voiture et M. Davani blessé dans une attaque similaire.

Les autorités iraniennes ont accusé les services de renseignements américains et israéliens d’être derrière l’attentat du 29 novembre.

Selon la police, deux hommes à motos ont posé une bombe contre la voiture des deux scientifiques avant de s’éloigner.

Agé de 52 ans, M. Abbassi Davani est nommément visé par les sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies adoptées en mars 2007. Il était alors considéré comme un responsable important du ministère iranien de la Défense.

Au lendemain de la révolution islamique de 1979, il s’était engagé dans les Gardiens de la révolution, l’armée idéologique du régime.

Il possède un doctorat en physique nucléaire et fait partie des rares spécialistes iraniens travaillant sur la séparation des isotopes.

Il a été à la tête de la faculté de physique de l’université Imam Hussein, dirigée par les Gardiens de la révolution.

Il est membre dirigeant de l’Association des scientifiques nucléaires, tout comme son prédécesseur Ali Akbar Salehi, qui avait été nommé à la tête de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique le 19 juillet 2009.

M. Salehi, un des rares responsables actuels à avoir également servi sous la présidence du réformateur Mohammad Khatami, a été nommé ministre des Affaires étrangères par le président Ahmadinejad en décembre 2010.

Alors qu’il était à la tête de l’OIEA, l’Iran a lancé la centrale de Bouchehr, construite par les Russes dans le sud du pays.

Les pays occidentaux soupçonnent l’Iran de chercher à se doter de l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran a toujours démenti.

L’Iran est soumis à des sanctions économiques internationales décidées par le Conseil de sécurité des Nations unies, renforcées par des sanctions américaines et européennes, mais refuse de suspendre son programme d’enrichissement d’uranium.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous