IranNucléaireLe Brésil admet être méfiant à l'égard du programme...

Le Brésil admet être méfiant à l’égard du programme nucléaire iranien

-

AFP: Le chef de la diplomatie brésilienne, Antonio Patriota, a affirmé que les craintes sur le programme nucléaire de l’Iran avaient « un certain fondement » tout en prônant le dialogue avec Téhéran.

« Il y a des craintes, avec un certain fondement, selon lesquelles le programme de développement d’énergie nucléaire de l’Iran ne serait pas exclusivement à des fins pacifiques. Je crois qu’il est nécessaire que l’Iran démontre que, de fait, il n’est qu’à des fins pacifiques », a dit Patriota dans une interview avec le site UOL et le quotidien Folha de Sao Paulo publiée vendredi.

Le ministre des Affaires étrangères a néanmoins prôné le dialogue avec l’Iran, entamé par l’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010) et qui a servi de médiateur dans un accord avec Téhéran, rejeté par la communauté internationale.

D’après Patriota, « l’engagement » du Brésil vise à « établir la confiance. Et établir la confiance se fait à travers le dialogue ».

Le chef de la diplomatie a assuré que la politique du Brésil par rapport à l’Iran était la même qu’à l’époque de Lula.

« Nous sommes favorables à une relation avec l’Iran qui contribue à réduire les tensions » dans cette région.

Cette année, sous le gouvernement de Dilma Rousseff, le Brésil a soutenu une résolution du Conseil des droits de l’Homme de l’Onu qui crée un mandat de rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme en Iran, un changement d’attitude par rapport au gouvernement de Lula qui s’était toujours abstenu dans les votes sur l’Iran.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous