IranNucléaireLe Brésil admet être méfiant à l'égard du programme...

Le Brésil admet être méfiant à l’égard du programme nucléaire iranien

-

AFP: Le chef de la diplomatie brésilienne, Antonio Patriota, a affirmé que les craintes sur le programme nucléaire de l’Iran avaient « un certain fondement » tout en prônant le dialogue avec Téhéran.

« Il y a des craintes, avec un certain fondement, selon lesquelles le programme de développement d’énergie nucléaire de l’Iran ne serait pas exclusivement à des fins pacifiques. Je crois qu’il est nécessaire que l’Iran démontre que, de fait, il n’est qu’à des fins pacifiques », a dit Patriota dans une interview avec le site UOL et le quotidien Folha de Sao Paulo publiée vendredi.

Le ministre des Affaires étrangères a néanmoins prôné le dialogue avec l’Iran, entamé par l’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010) et qui a servi de médiateur dans un accord avec Téhéran, rejeté par la communauté internationale.

D’après Patriota, « l’engagement » du Brésil vise à « établir la confiance. Et établir la confiance se fait à travers le dialogue ».

Le chef de la diplomatie a assuré que la politique du Brésil par rapport à l’Iran était la même qu’à l’époque de Lula.

« Nous sommes favorables à une relation avec l’Iran qui contribue à réduire les tensions » dans cette région.

Cette année, sous le gouvernement de Dilma Rousseff, le Brésil a soutenu une résolution du Conseil des droits de l’Homme de l’Onu qui crée un mandat de rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme en Iran, un changement d’attitude par rapport au gouvernement de Lula qui s’était toujours abstenu dans les votes sur l’Iran.

7,062FansJ'aime
1,182SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts et ses bas. La disparition du système clérical ne semble...

Les Iraniens rejettent une supposée alternative monarchiste pour l’Iran

Par : Nader Nouri Malgré une répression féroce et plusieurs pendaisons, le mouvement de protestation pour le changement affiche une...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous