IranNucléaireContrôle ou pas, l'Iran ira au bout du nucléaire...

Contrôle ou pas, l’Iran ira au bout du nucléaire civil, dit Khatami

-

AFP : 21 sept – L’Iran est résolu à mener à bien son programme nucléaire même s’il faut se soustraire à tout contrôle international, a clamé mardi le président Mohammad Khatami lors d’une parade exaltant la puissance militaire de la République islamique.

A Vienne, l’Iran a annoncé avoir commencé la conversion à grande échelle de minerai d’uranium, dernière étape avant l’enrichissement que l’AIEA veut empêcher car il est potentiellement militaire.

L’Iran avait déjà annoncé la couleur. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) avait signalé dans son dernier rapport, début septembre, que Téhéran s’apprêtait à convertir 37 tonnes de « yellowcake », une poudre d’uranium concentré, en hexafluorure d’uranium (UF6), un gaz qui sert à produire de l’uranium enrichi par séparation des molécules dans des centrifugeuses.

« Une partie des 37 tonnes a été utilisée. Les tests ont été positifs », a déclaré à la presse Reza Aghazadeh, le chef de l’Agence iranienne de l’énergie nucléaire, en marge de la conférence générale de l’AIEA, sans préciser la date du début des opérations.

Malgré les déclarations répétées que le nucléaire national est purement civil, l’affirmation de la détermination iranienne s’est accompagnée du déploiement d’une partie de l’arsenal balistique, flanqué de banderoles proclamant l’anéantissement d’Israël et des Etats-Unis.

« Nous avons fait notre choix et c’est aux autres (les Occidentaux) de faire le leur », a lancé le chef de l’Etat dans un discours prononcé à l’occasion des commémorations de la « Défense sacrée », appellation officielle de la guerre contre l’Irak (1980-1988).

La communauté internationale doit « reconnaître notre droit naturel (à l’énergie nucléaire), alors nous pourrons accepter la supervision internationale ». Sinon, a-t-il ajouté, « nous allons continuer sur notre voie, même si cela aboutit à un arrêt de la supervision et de la coopération internationales ».

Un proche conseiller du Guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, sans l’approbation duquel aucune décision importante n’est possible, a lui aussi prôné l’intransigeance.

« Chaque fois que nous faisons preuve de fermeté (…), ils sont forcés de battre en retraite », a déclaré l’ancien chef de la diplomatie Ali Akbar Velayati, même si l’Iran « doit en accepter le prix à payer ».

Le dirigeant chargé du nucléaire, Hassan Rohani, a déjà brandi dimanche la menace de la rupture après l’adoption la veille par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) d’une résolution vigoureuse à l’encontre de l’Iran.

L’AIEA, qui enquête depuis plus d’un an et demi en Iran pour s’assurer qu’il ne fabrique pas secrètement la bombe atomique, donne à Téhéran jusqu’au 25 novembre pour faire en sorte que tous les doutes soient levés sur la nature de son programme nucléaire.

L’agence presse l’Iran de suspendre « immédiatement » toutes ses activités d’enrichissement d’uranium. Elle réserve les mesures qu’elle pourrait prendre. Parmi elles figure la saisine du Conseil de sécurité de l’Onu.

Les responsables iraniens ont rejeté la résolution, fruit d’un compromis entre Américains et Européens.

Un haut responsable, Gholamreza Aghazadeh, a confirmé à l’AIEA que l’Iran avait commencé, comme annoncé, à convertir à grande échelle du minerai d’uranium, préalable à l’enrichissement.

Par « notre religion et notre culture (…) nous sommes opposés aux armes atomiques », a réaffirmé M. Khatami.

Les adversaires de l’Iran risquent cependant de tirer argument du traditionnel battage militariste autour de la « Défense sacrée ».

M. Khatami a vu défiler les équipements de toutes les forces armées, en particulier deux exemplaires du missile conventionnel Chahab 3, à la portée annoncée de 1.300 à 1.700 km, un Chahab 2 et un Chahab 1, selon le commentateur de la manifestation.

« Israël doit être rayé de la carte » et « Nous écraserons l’Amérique sous nos pieds », proclamaient les banderoles sur les remorques portant les engins.

« Les missiles Chahab 3 de différentes portées nous permettent de détruire les cibles les plus éloignées », ont lancé les haut-parleurs.

Les progrès annoncés par l’Iran de son programme balistique renforcent les préoccupations de la communauté internationale, inquiète que les Chahab 3 ne servent de vecteurs à des charges nucléaires.

M. Khatami a redit le refus de reconnaître l’existence d’Israël, un pays qui constitue selon lui une « menace non seulement pour la région, mais pour le monde entier ». « Le régime sioniste a transformé un petit territoire en plus grand arsenal d’armes nucléaires, chimiques et bactériologiques ».

Il a aussi exalté la puissance militaire iranienne comme moyen de dissuasion: « Nous devons être forts pour défendre notre intégrité territoriale et cette puissance doit dissuader les autres de toute agression ».

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous