NewsSur le filLes Brèves d’Iran Focus

Les Brèves d’Iran Focus

-

Un enseignant condamné à 20 coups de fouet     
– Reza Abdi Sombol-Abadi, professeur d’anglais à Téhéran, a été condamné à 20 coups de fouet pour avoir protesté contre les mauvaises conditions de vie des enseignants. (Centre des prisonniers politiques en exil – 7 mars 2009)

15 rappeurs arrêtés à Ispahan     
– Le chef de la sécurité publique d’Ispahan a annoncé la fermeture d’un studio d’enregistrement. Mir Abassi a ajouté que 13 personnes qui travaillaient dans ce studio de rap diffusé par satellites avaient été arrêtés.
– Deux autres rappeurs à Ispahan, qui exploitait un site Internet, ont également été arrêtés, a-t-il ajouté. (Agence de presse officielle ISNA – 8 mars 2009) 
 
 30 coups de fouet pour « avoir parlé lors d’un rassemblement illégal »     
– Un vétéran de la guerre Iran-Irak a été condamné à 10 mois de prison, 30 coups de fouet et une amende en Iran. Reza Jalali, membre du Comité scientifique universitaire a été condamné par le tribunal de Gorgan (nord de l’Iran) pour avoir participé à un rassemblement illégal, y avoir pris la parole et insulté un agent. (Quotidien officiel E’temad – 8 mars 2009)

Deux étudiants de l’Université d’Ispahan arrêtés     
– Le samedi 28 février, Arsalan Sadeqi et Hussein Sarchoumi ont été convoqués au Tribunal révolutionnaire d’Ispahan et immédiatement arrêtés après avoir été présentés à la Cour. Ils ont été emmenés à la prison centrale d’Ispahan. Ces deux étudiants ont été récemment remis en liberté sous caution. Sadeqi a été arrêté à son domicile le 12 octobre 2008 et a passé 18 jours en prison et Sarchoumi a également été arrêté l’été dernier et détenu pendant 12 jours à la prison d’Ispahan, dans la section du service de renseignement. (Site  Azadi Barabari, 1 mars 2009)

L’Iran expulse un journaliste italien travaillant sans carte de presse     
– L’Iran a expulsé un journaliste italien qui travaillait sans autorisation des autorités, a rapporté samedi l’agence Fars. Mohsen Mogadaszadeh, le directeur du ministère de la Culture et de la Guidance islamique chargé des médias étrangers, a affirmé que Stenio Solinas, quotidien IlGiornale, était entré en Iran avec un "visa de touriste et avait publié des articles manquant d’objectivité". Les autorités iraniennes ont demandé ces derniers mois à plusieurs journalistes étrangers ayant des visas de presse de quitter le pays, notamment le chef du bureau de la télévision pan-arabe Al-Arabiya, Hassan al-Fahs, ou encore le numéro deux de l’AFP à Téhéran, Stuart Williams.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous