NewsSur le filIran : la révolte s’étend largement en province

Iran : la révolte s’étend largement en province

-

ImageIran Focus:  Plusieurs villes de province d’Iran, notamment Babol, Machhad, Ispahan, Chiraz, Babolsar, Amol, Qazvine, Ahwaz et Bandar Abbas sont touchées par le mouvement de protestation contre le système clérical, ont rapporté les sources d’Iran Focus.

Des habitants scandent Allah Akbar (Dieu est grand) vers 21H00 heures, comme le font des habitants de Téhéran. Cet acte remonte à l’époque pré-révolutionnaire quand les citoyens à monter sur leur toit chaque soir et pousser ce cri contre le régime du Chah. De même, des concerts de klaxons sont entendus tous les soirs et après-midi dans des quartiers de plusieurs villes du pays.

A Babol (nord), des milliers d’habitants ont manifesté dans les rues de cette ville du nord de l’Iran. La manifestation a commencé à 21h00 jusque tard dans la nuit. De très nombreux bâtiments et banques du régime ont été gravement endommagés. Les brigades spéciales anti-émeute, et des agents en civils ont chargé la foule et arrêté plusieurs manifestants. Un grand nombre de moto des forces de sécurité ont été brûlées.

A Chiraz (sud), des incidents ont eu lieu et plusieurs "perturbateurs de l’ordre public" ont été arrêtés, selon le procureur de la ville, cité lundi par l’agence Isna . "Ils ont cassé des vitres de magasins, détruit des banques et distributeurs de billets.", a-t-il affirmé, ajoutant qu’il y avait eu également "des blessés légers". Des milliers d’habitants avaient entamé une manifestation de l’entrée de l’université et la place Aram vers la place Imam Hossein. Ils scandaient «mort au dictateur », «dictateur menteur, abandonner le pouvoir », et « les Iraniens préfèrent la mort à l’humiliation ».

Les étudiants de Qazvine (centre) dont le slogan « Mort au Dictateur » était repris par les jeunes et la population, ont manifesté dans diverses rues de la ville. Les forces de sécurité ont chargé le cortège mais se sont heurtées à une vive résistance. Des banques et des véhicules du régime ont été gravement endommagés dans ces affrontements.

A Machhad (nord-est), la deuxième ville du pays,  plusieurs quartiers de la ville étaient le théâtre d’affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre.  "Les gens crient Allah Akbar le soir vers neuf heures" pour protester contre les résultats des élections.

A Ispahan (centre) des manifestants sont descendus dans la rue lundi soir. Certains ont brûlé des motos de la police et des véhicules devant le bâtiment de la télévision d’Etat. La police anti-émeute a utilisé des gaz lacrymogènes et matraques contre les manifestants. Les forces de l’ordre ont également attaqué les étudiants qui protestaient à l’université des sciences de l’industrie, blessant gravement un grand nombre d’entre eux.  Les salles du dispensaire de l’université et les couloirs sont remplis de blessés.
 
Ahwaz également, dans le sud-ouest de l’Iran, a été toute la journée le théâtre de manifestations et d’affrontements entre les forces de sécurité et les jeunes et les étudiants.

A Bandar-Abbas (sud) environ 10.000 personnes se sont rassemblées et ont défilé dans les rues. Malgré le déploiement des forces de sécurité, toute la rue Ressalat débordait de manifestants qui conspuaient le pouvoir. Ils criaient « Mort au dictateur, qu’il soit chah ou docteur » (référence au titre de « Docteur » d’Ahmadinejad).

Dans les petites villes du nord, les manifestations sont plus difficiles à tenir à cause d’une très forte présence policière sur les places et avenues principales, plus faciles à contrôler compte tenu de la taille des localités. Le nombre d’arrestations de ces derniers jours dans se monte à plusieurs centaines de personnes.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous