NewsSur le filShirin Ebadi raconte le destin de quatre Iraniens sous...

Shirin Ebadi raconte le destin de quatre Iraniens sous le régime islamique

-

ImageAFP: L’Iranienne Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix, raconte dans son dernier livre le destin de quatre de ses concitoyens dont la vie est bouleversée par l’avènement de la République islamique en 1979, un récit poignant en forme de parabole de la société iranienne contemporaine.

Dans ce récit intitulé "La Cage dorée" (L’Archipel), l’avocate met en scène deux amies de longue date, Shirin, la narratrice, et Pari, dont les trois frères sont devenus ennemis pour avoir choisi des engagements opposés.

Le premier frère, Abas, général de l’armée du Shah, est contraint de fuir aux Etats-Unis après la chute du régime. Devenu boulanger en Californie, ce conservateur finit par se suicider en apprenant l’homosexualité de son fils.

Militant communiste resté en Iran, Javad, lui, sera exécuté par la République islamique. Quant au troisième, Ali, fervent admirateur de l’ayatollah Khomeiny, héros de la guerre contre l’Irak, il sera assassiné à Paris par les services secrets d’Ahmadinejad.

La jeune femme, Pari, attendra le décès de sa mère malade avant de fuir l’Iran, cette "cage dorée" minée par la violence, la corruption, l’intolérance et l’oppression.

Dans ce récit, où la prix Nobel de la paix 2003 se met elle-même en scène à certains moments, c’est le sort de nombreuses familles iraniennes victimes des bouleversements historiques et politiques de leur pays depuis trente ans qui est conté avec force et émotion.

Née en 1947 à Hamadan, dans le nord-ouest de l’Iran, Shirin Ebadi devient la première femme présidente du tribunal de grande instance de Téhéran. Quelques mois après la révolution islamique de 1979, elle est contrainte de renoncer à ses fonctions. Elle engage alors un combat contre le régime, qui lui vaut d’être emprisonnée et menacée de mort.

En juin 2009, elle choisit l’exil. Elle est l’auteur de "Iranienne et libre" (La Découverte, 2006), une autobiographie dans laquelle elle parle de ses combats. "La Cage dorée" est son premier récit.

("La Cage dorée" – Shirin Ebadi – L’Archipel – 228 p. – 19,95 euros – en librairie le 9 mars)

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous