EconomyÉconomieIran : Les sanctions américaines vont paralyser l'économie des...

Iran : Les sanctions américaines vont paralyser l’économie des mollahs

-

Iran sanctions américaines économie

Le 15 mai, le Département du Trésor américain a annoncé des sanctions contre le gouverneur de la banque centrale iranienne pour avoir transféré des millions de dollars au groupe terroriste du Hezbollah au nom des gardiens de la révolution islamique (pasdaran). Bien que ces sanctions ne visent pas directement la banque centrale iranienne, il convient de noter que de nombreuses transactions en Iran doivent passer par son gouverneur, ce qui rendra son action difficile.

Suite à l’augmentation des sanctions, de nombreuses entreprises internationales se retirent de leurs accords commerciaux avec l’Iran pour ne pas être sanctionnées par les États-Unis, à l’instar de la compagnie pétrolière danoise Maersk et du géant pétrolier français Total (si elles ne peuvent obtenir une dérogation aux sanctions). C’est parce que les sanctions secondaires permettent aux États-Unis de menacer de sanctions les entreprises étrangères travaillant en Iran, peut-être même de les exclure du marché financier américain, ce qui serait dévastateur pour la plupart de ces entreprises.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que l’Iran serait confronté aux « sanctions les plus fortes de l’histoire » et à des « pressions financières sans précédent », à moins que le régime ne se conforme aux exigences américaines.

Les États-Unis font actuellement pression sur l’Europe pour qu’elle coupe l’Iran du réseau Swift, qui facilite les paiements pour les importations et les exportations, ce qui nuirait également à l’économie iranienne.

L’économie iranienne, déjà en désarroi du fait des années de corruption et de mauvaise gestion du régime, a été durement touchée par le retrait des États-Unis. En fait, avant le retrait effectif, la spéculation sur ce que ferait Trump a causé la perte d’un tiers de la valeur du rial.

Les sanctions sont peut-être utiles car les mollahs ne pourront plus continuer à payer leurs forces de sécurité répressives.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous