EconomyÉconomieLa grève se propage au-delà du bazar de Téhéran

La grève se propage au-delà du bazar de Téhéran

-

Par Nazila Fathi

Le New York Times – Une grève dans le bazar traditionnel de Téhéran se poursuit pour la deuxième semaine, se propageant au-delà des secteurs d’origine de l’or et des vêtements ainsi qu’à au moins deux autres grandes villes, signalent des sites d’informations.

La grève, la seconde au bazar pour protester contre la politique du gouvernement depuis la révolution de 1979, a commencé la semaine dernière après que le gouvernement ait proposé une augmentation de 70 % des taxes fiscales. Elle a continué même après que le gouvernement ait réduit la hausse prévue à 15 %. Les principales sections du grand bazar de Téhéran sont restées fermées cette semaine avec les commerçants assis dans leurs magasins mais en gardant leurs portes et rideaux clos.

Les forces pro-gouvernementales ont circulé à travers le bazar, essayant parfois de forcer les commerçants d’ouvrir en brisant leurs verrous, a déclaré un marchand, qui comme les autres interviewés de cet article parlait sous le couvert de l’anonymat par crainte de représailles.

« Les affaires ont été très mauvaises et les marchands veulent forcer le gouvernement à abandonner complètement l’augmentation des impôts », a-t-il dit. « L’économie a été très mauvaise, et les marchands pensent que les taxes ne devraient pas augmenter du tout. »

Les sites Web ont indiqué que le bazar d’Ispahan avait fermé jeudi. A Tabriz dans la ville du nord-ouest, le bazar est fermé depuis mardi, a déclaré un commerçant, et les vendeurs ont déclaré qu’ils poursuivraient la grève pour forcer les autorités provinciales à annuler l’augmentation des impôts, même si un accord a été conclu à Téhéran.

Les bazars traditionnels, une grande institution économique en Iran, ont soutenu la révolution de 1979 et le gouvernement islamique. Les négociants influents sont en grande partie membres du Parti conservateur islamique de la Coalition et se sont tenus derrière le président Mahmoud Ahmadinejad.

Mais les fortunes économiques de l’Iran ont fléchi ces dernières années, et M. Ahmadinejad regarde de plus en plus vers le bazar pour de nouveaux revenus. La grève et la réticence des grands marchands à intervenir pour y mettre fin sont largement considérées comme des signes de désenchantement croissant du bazar vis-à-vis du président et de son gouvernement.

« L’état de l’économie et les perspectives sombres ont affecté les commerçants et ont favoriser leur politisation », a déclaré Arang Keshavarzian, professeur agrégé à l’Université de New York et auteur du « Bazar et État en Iran : La politique de marché de Téhéran ».

« La grève montre une méfiance croissante entre le bazar et le gouvernement », a-t-il ajouté.

« Il est clair que la politique d’Ahmadinejad au cours des cinq dernières années a menacé les marchands et beaucoup d’entre eux sont prêts à exprimer leur antipathie à son encontre maintenant. »

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous