EconomyÉconomieInauguration d'un gazoduc de forte capacité distribuant le gaz...

Inauguration d’un gazoduc de forte capacité distribuant le gaz turkmène en Iran

-

AFP – Les présidents iranien et turkmène Mahmoud Ahmadinejad et Gourbangouly Berdymoukhamedov ont inauguré dimanche la dernière phase d’un gazoduc de forte capacité qui permettra de distribuer davantage de gaz turkmène dans le nord-est de l’Iran, a indiqué l’agence officielle Irna.

Les deux présidents ont inauguré à Sarakhs, ville iranienne frontalière du Turkménistan, les deux derniers tronçons (totalisant 500 km) de ce gazoduc de plus de 1.000 km reliant la région de Téhéran à la raffinerie de Khangiran proche de Sarakhs.

Ce gazoduc, d’une capacité de 58 millions de M3/jour (plus de 20 milliards de M3/an) selon le vice-ministre iranien du Pétrole Javad Oji, permettra notamment de distribuer du gaz turkmène dans tout le nord-est de l’Iran.

L’Iran, qui détient les deuxièmes réserves mondiales de gaz, n’en exploite qu’une petite partie et consomme l’essentiel de sa production de près de 600 millions de M3/jour sur son marché domestique ou pour la réinjection dans ses gisements pétroliers.

Il importe actuellement une vingtaine de millions de M3/jour du Turkménistan, et en exporte à peu près autant vers la Turquie.

Le gazoduc Sarakhs-Téhéran, d’un coût total de 1,2 milliard de dollars, prolonge un gazoduc transfrontalier inauguré en janvier entre le champ gazier turkmène de Dovletabad et la raffinerie de Khangiran.
Ce gazoduc irano-turkmène a une capacité de 6 milliards de M3/an (16 millions de M3/jour) qui devrait être doublée.

L’Iran reçoit également depuis 1997 du gaz turkmène par un autre gazoduc transfrontalier, d’une capacité de 8 milliards de M3/an (22 millions de M3/jour), reliant le gisement de Korpedje (proche de la Caspienne à l’ouest du Turkménistan) à la ville iranienne de Kord-Kuy.

M. Oji avait annoncé en juin que les importations de gaz turkmène seraient portées à 40 millions de M3/j (environ 14 milliards de M3/an) cet hiver.

Le gazoduc Sarakhs-Téhéran devrait également permettre à terme à l’Iran de devenir « un hub gazier » régional, en augmentant sa capacité à échanger du gaz avec ses voisins et à faire transiter par son territoire du gaz des pays d’Asie centrale vers l’Europe, a noté M. Oji cité samedi par le site de la télévision en anglais Press-TV.

 

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous