Intelligence ReportsTerrorismeIran : Deux pasdaran tués en Syrie, dont le...

Iran : Deux pasdaran tués en Syrie, dont le garde du corps d’Ahmadinejad

-

Iran : Deux pasdaran tués en Syrie, dont le garde du corps d’Ahmadinejad

Avec l’AFP : Deux membres des Gardiens de la révolution iraniens, l’armée d’élite du régime islamique, ainsi que cinq ou six volontaires ont été tués ces derniers jours en Syrie, a annoncé vendredi un haut responsable militaire.

L’Iran a annoncé la semaine dernière qu’elle renforcerait la présence de ses conseillers militaires en Syrie pour aider Damas.

« Les deux membres des Gardiens, Abdollah Bagheri et Amin Karimi, ont été tués hier et aujourd’hui lors d’une mission en Syrie », a déclaré le porte-parole des Gardiens de la révolution, le général Ramezan Sharif, cité par l’agence Fars.

Bagheri, 33 ans, était un ancien garde du corps de l’ex président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Il a été tué à Alep, dans le nord de la Syrie.

Selon le général Sharif, cité par le site d’une télévision d’Etat, cinq ou six volontaires ont également été tués.
L’Iran, principal appui régional du régime syrien, lui apporte une aide financière et militaire sur le terrain.

Le général de brigade Hossein Hamedani, le plus haut commandant responsable des forces iraniennes en Syrie, a été tué le 8 octobre dans la banlieue d’Alep. Hamedani était l’adjoint du Général Qassem Soleimani, commandant de la Force Qods des pasdaran.

L’ancien chef pasdaran, Mohsen Rezaie, a mentionné le rôle crucial d’Hamedani en Syrie et l’importance stratégique du dictateur syrien pour la survie du régime des mollahs : « La raison pour laquelle Hamedani a été tué en Syrie est claire, c’est pour que l’insécurité n’atteigne pas Téhéran. Les gens ne devraient pas demander pourquoi il a été tué en Syrie. Hamedani y était pour assurer la sécurité [de l’Iran]… Hamedani a participé à 80 opérations en Syrie. Il a inauguré la caserne Hazrat Zeinab à Damas et a formé 40 à 50 000 syriens ». (Médias officiels, 11 octobre).

Un responsable américain a affirmé la semaine dernière que jusqu’à 2.000 Iraniens ou combattants soutenus par l’Iran participaient près d’Alep à une offensive contre les groupes rebelles, dans un effort coordonné avec la Russie et le régime du président Bachar al-Assad.

 

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous