Intelligence ReportsTerrorismeL’Iran envenime plus le conflit en Syrie

L’Iran envenime plus le conflit en Syrie

-

L’Iran envenime plus le conflit en Syrie

Les Gardiens de la Révolution (pasdaran) ont envoyé plus de 60.000 troupes dont 8000 membres des forces Al-Qods, selon un membre de l’opposition iranienne qui a également affirmé que Téhéran a envoyé sa 65e Brigade Nohed, un régiment de forces armées constitué de ses propres Bérets verts.

C’est leur première mission en 27 ans, ce qui aide beaucoup à prouver comment l’Iran est intrinsèquement lié au régime de Bachar el-Assad et comment ils essaient désespérément d’empêcher la chute d’Assad.

Le Guide Suprême de l’Iran, Ali Khamenei, a nommé en Syrie un envoyé personnel similaire au représentant officiel qui existe dans les provinces iraniennes.

Le major général Hassan Fîrouzabadi, chef d’état-major de l’armée iranienne, était à Damas le 30 avril pour prendre les commandes de toutes les forces iraniennes, Hezbollah libanaises et syriennes combattant à travers le pays.

Selon les écrits de Shahriar Kia dans The Hill, ceci vient soutenir l’idée que l’Iran considère la Syrie comme sa 35e province et qu’une défaite à cet endroit porterait un coup au régime iranien.

Kia, un porte-parole des résidents du camp Liberty en Irak et des membres du groupe d’opposition iranien de l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI), a affirmé : « L’ingérence de l’Iran en Irak et en Syrie est la racine de tout ce conflit. Si l’on recherche la paix en Irak et en Syrie, les iraniens doivent avant tout être expulsés ».

L’ingérence de l’Iran en Syrie a conduit à un nombre croissant de victimes avec des milliers de soldats des troupes iraniennes tués et blessés, dont la mort de 40 officiers supérieurs des pasdaran.

En raison d’une baisse de morale au sein de l’armée, l’Iran s’est retrouvé à utiliser des enfants soldats. Le pasdaran a réalisé une vidéo de propagande encourageant les adolescents à rejoindre l’armée.

Brian Booker, journaliste à the Digital Journal, a écrit: « L’UNICEF a déjà constaté que des enfants étaient utilisés dans la guerre Irak-Iran, principalement en tant que dragueurs de mines envoyés en éclaireurs pour des troupes régulières. Il a été présumé par [l’opposition iranienne] du CNRI et d’autres groupes internationaux que des dizaines de milliers d’enfants étaient utilisés comme dragueurs de mines et dans d’autres rôles dangereux. Les enfants, dans ce cas, étaient considérés comme plus remplaçables que les troupes régulières, et ainsi plus adaptés pour des missions de dragage de mines ».

L’Iran projette également d’envoyer des réfugiés afghans se battre en Syrie. Il y a actuellement plus de 1.5 millions réfugiés afghans en Iran, dont près d’un million n’ont pas de documents de référence et sont au chômage.

Il leur sera offert 600 dollars par mois pour combattre au sein de la division Fatemyoun des forces Al-Qods et s’ils reviennent, on leur offrira pleine citoyenneté iranienne, a affirmé Kia. S’ils sont tués au combat, la citoyenneté sera offerte à leur famille.

L’Iran a tenté de vaincre l’armée syrienne libre soutenu par l’Occident à Alep, mais a échoué. Ils se retrouvent plus menacés par les négociations de la Russie avec les Etats-Unis, puisque sans renfort de Moscou, ils sont considérablement moins puissants.

La politique d’apaisement de l’Occident concernant l’Iran a fortement contribué à l’ascension d’ISIS (Daesh) et à l’instabilité du Moyen-Orient, a argumenté Kia.

Kia a affirmé: « A cette fin, l’Europe est confrontée aux plus grandes crises de réfugiés depuis la seconde guerre mondiale. Et pourtant, tous les signes indiquent le conflit en Syrie s’intensifie de façon incontrôlée et sans que l’on puisse en entrevoir la fin ».

Il poursuivit : « L’Occident doit finalement comprendre que la crise politique et humanitaire en Syrie peut seulement être résolue en commanditant la destitution immédiate de Bachar el-Assad du trône ».

Il a exhorté Barack Obama à aborder la question pendant ses derniers mois en tant que président des Etats-Unis, plutôt que de la laisser à la prochaine administration.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous