Intelligence ReportsTerrorismeIl est temps que l’Union européenne proscrive le Hezbollah...

Il est temps que l’Union européenne proscrive le Hezbollah inféodé au régime iranien

-

Il est temps que l’Union européenne proscrive le Hezbollah inféodé au régime iranien

Par Jubin Katiraie

La Ligue arabe et le Conseil de coopération du Golfe ont déjà classé le Hezbollah libanais, inféodé au régime iranien, comme une organisation terroriste. Cependant, l’Union européenne a décidé il y a six ans de ne placer que « l’aile militaire » du Hezbollah sur sa liste terroriste.

À l’époque, cette reconnaissance partielle était un succès. Les 28 États membres ont finalement – après beaucoup de résistance – ajouté l’aile militaire du Hezbollah sur la liste du terrorisme de l’UE.

Grâce à l’initiative de la Grande-Bretagne et à la détermination de la Bulgarie – qui a dû faire face à une attaque meurtrière du Hezbollah l’année dernière – ainsi que du Chypre – où un partisan du Hezbollah a été arrêté pour espionnage sur des cibles – l’UE a reconnu la menace posée par le Hezbollah dans les villes européennes.

Mais l’UE a décidé, dans une démarche inhabituelle, de ne pas mettre « l’aile politique » du Hezbollah sur la liste du terrorisme.

Selon les experts en sécurité, il ne saurait y avoir de distinction moins significative que celle-ci. Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a souligné que son organisation ne peut être divisée. Et il s’est moqué de la décision de l’UE en disant: « Ce n’est qu’une blague, je suggère que nos ministres du prochain gouvernement viennent de la branche militaire du Hezbollah ».

L’UE affirme que le Hezbollah est également un parti « légitime » au Liban qui participe aux élections et compte des membres au gouvernement. Classer le Hezbollah dans sa globalité en tant qu’organisation terroriste limiterait les droits fondamentaux de ceux qui choisissent le Hezbollah et mettrait en péril la fragile stabilité du Liban, a déclaré l’UE.

Toutefois, selon les experts, cet argument empêche de reconnaître l’évidence:

Premièrement, le Hezbollah peut voter, mais il ne s’agit que d’utiliser le système électoral pour gagner en influence.
Deuxièmement, le Hezbollah veut faire partie du système politique tout en maintenant ses forces hors de contrôle de l’État. Ainsi, le Hezbollah est depuis longtemps un État dans l’État qui met en péril la souveraineté et la sécurité du Liban.
Troisièmement, le Hezbollah est une milice inféodée à l’Iran et tous ses départements soutiennent son idéologie meurtrières, selon des experts.
C’est précisément la conclusion tirée par un rapport des services de renseignement néerlandais, selon lequel « l’aile politique du Hezbollah est contrôlée par un conseil de coordination conjoint ». Le même rapport indique: « Les Pays-Bas ont changé de politique et ne font plus la distinction entre l’aile politique et l’aile terroriste du Hezbollah. Ils ont classé l’ensemble du Hezbollah en 2004 en tant qu’organisation terroriste. »

 

7,062FansLike
1,180FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Pour rester au pouvoir, le régime iranien liquide les biens nationaux

Pendant plusieurs décennies, le chef suprême des mollahs, Ali Khamenei, a dilapidé les ressources et les richesses de l'Iran...

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous