Intelligence ReportsTerrorismeAttentat en Argentine : L'Iran montré du doigt

Attentat en Argentine : L’Iran montré du doigt

-

Radio Canada, 9 novembre – L’ancien président iranien Akbar Hachemi Rafsandjani et d’autres ex-dirigeants de la République islamique font l’objet d’un mandat d’arrêt international relativement à l’attentat à la bombe qui a secoué l’Association mutuelle israélite argentine (AMIA) le 18 juillet 1994, à Buenos Aires. L’attaque avait fait 85 morts et 300 blessés.

Le mandat pour crimes contre l’humanité a été lancé par le juge argentin Rodolfo Canicoba Corral. Interpol a été prévenu, tout comme le ministère argentin des Affaires étrangères, qui demandera l’extradition des personnes visées à Téhéran.

Les autres Iraniens recherchés sont l’ex-ambassadeur en Argentine Hadi Soleimanpour, l’ancien chef des services de renseignements Ali Fallahijan, l’ancien ministre des Affaires étrangères Ali Ar Velayati, deux anciens commandants des Gardiens de la révolution iranienne et un autre diplomate. Un ancien chef de la sécurité extérieure du Hezbollah, Imad Fayez Moughnieh, fait aussi l’objet d’un mandat d’arrêt.

M. Soleimanpour avait été arrêté à Londres le 21 août 2003 à la suite d’une demande d’arrestation similaire formulée par l’Argentine. Il avait toutefois été relâché par les autorités britanniques faute de preuves.

L’Iran est depuis longtemps soupçonné d’avoir organisé l’attentat et d’en avoir confié l’exécution au Hezbollah. Les deux parties ont toujours nié avoir été impliquées dans l’attaque contre l’AMIA.

Selon l’unité d’enquête créée par le gouvernement argentin pour résoudre cette affaire, l’Iran aurait commandité l’attentat pour punir l’Argentine d’avoir suspendu unilatéralement l’assistance technologique nucléaire qu’elle lui offrait jusque-là.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous