Iran and its NeighboursIrakIran-Irak : le ministre de la défense irakien déclare...

Iran-Irak : le ministre de la défense irakien déclare que l’opposition iranienne peut rester en Irak

-

Iran Focus, Bagdad, 7 juillet – Le ministre de la défense irakien Saadoun al-Dulaimi, dans une conférence de presse avec le ministre iranien de la défense Ali Chamkhani, a annoncé aujourd’hui que le principal groupe d’opposition iranien les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) pouvaient rester dans sa base sur le sol irakien, malgré les pressions de Téhéran qui cherche à faire extrader les membres du groupe.

« Les Moudjahidine peuvent rester en Iran comme réfugiés politique », a dit Al-Dulaimi.

Le ministre de la défense irakien a ajouté que l’OMPI ne serait pas la bienvenue si elle menait des raids de l’autre côté de la frontière en Iran. Le groupe a cessé toute activités militaire depuis la mi 2001. Rassurant les Iraniens sur une éventuelle attaque américaine contre l’Iran, Al-Dulaimi a également déclaré que « personne ne pourra utiliser le territoire irakien pour attaquer les voisins de l’Irak. »

L’OMPI et l’Armée de libération nationale iranienne sont basé sur le coté irakien de la frontière Iran-Irak depuis 1986. La base principale, Achraf, est située au nord-est de Bagdad.

Téhéran a essayé d’obtenir un accord avec les Américains et le gouvernement provisoire irakien pour faire extrader les membres de l’OMPI en Iran, cependant en juillet dernier, l’OMPI a été reconnue par les forces américaines comme des « personnes protégées » sous la Quatrième convention de Genève puisqu’elle n’a pas pris part à la guerre en Irak.

Sous la Quatrième convention de Genève, qui régit le traitement des civils en temps de guerre, les « personnes protégées » tombent sous le contrôle d’une puissance occupante ou d’un pays engagé dans le conflit. Parmi les droits les plus significatifs, il y a la protection contre un châtiment collectif et contre l’expulsion.

Durant la conférence de presse, Al-Dulaimi a également déclaré que le temps n’était pas encore venu pour que les troupes américaines quittent l’Irak. « Au stade actuel, il n’y aurait que le chaos et davantage de troubles si les forces étrangères quittaient l’Irak », a-t-il dit.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous