Iran and its NeighboursIrakIran-Irak : Une enquête révèle la responsabilité de l’Iran...

Iran-Irak : Une enquête révèle la responsabilité de l’Iran dans les abus des prisons irakiennes

-

Iran Focus, Bagdad, 7 décembre – Mercredi, un haut responsable irakien a déclaré qu’une enquête officielle sur la torture de plus de 170 prisonniers irakiens dans un centre de détention secret à Bagdad avait mis à jour les liens étroits entre les responsables de la prison et le corps des gardiens de la révolution de l’Iran voisin.

L’enquête a été menée par l’adjoint du Premier ministre irakien, Rowsch Nouri Shaways, un des leaders du Parti démocratique kurde de Massoud Barzani.

Shaways a été chargé de mener l’enquête après la découverte de détenus souffrant de malnutrition, beaucoup d’entre eux portant des marques de torture, dans un bunker souterrain du ministère irakien de l’Intérieur. C’est suite à la plainte d’une famille irakienne qui prétendait qu’un de leurs fils était détenu secrètement, qu’un soldat de l’armée américaine chargé de l’enquête a fait cette découverte.

Lorsque les troupes américaines ont fait une descente dans le centre le mois dernier, ils s’attendaient à trouver un petit nombre de détenus, et non pas 173 hommes et adolescents maladifs, tous Arabes sunnites.

L’enquête a établi que les responsables de la prison opéraient sur les ordres directs du ministre irakien de l’Intérieur, Bayan Jabr, un haut dirigeant de l’Assemblée suprême de la révolution islamique en Irak, soutenu par l’Iran.

Chose plus significative encore, l’enquête a confirmé qu’un personnage clé dans les opérations de torture n’était autre qu’un Iranien ayant plusieurs identités, dont celle d’Abu-Karam Alvandi, d’après le responsable irakien qui a lu le rapport de Shaways. Ce responsable, qui a parlé sous couvert d’anonymat, a des liens étroits avec le parti démocrate kurde.

D’après lui, Alvandi est un agent de liaison entre les gardiens de la révolution et la Brigade Badr, l’aile militaire de l’Assemblée suprême de la révolution islamique en Irak. Lorsque Shaways l’a convoqué pour l’interroger, Alvandi ne s’est pas présenté et a disparu depuis, explique le rapport qui ajoute qu’il a fui Bagdad pour une destination inconnue.

Le responsable irakien pense que le rapport de Shaways élargi le fossé entre les principaux groupes kurdes et chiites en Irak en tête des élections parlementaires décisives devant avoir lieu bientôt ce mois-ci. Il a déclaré que le dirigeant de l’Assemblée suprême de la révolution islamique en Irak, Abdul-Aziz al-Hakim, avait, lors d’une conversation animée, accusé le leader du parti démocrate du Kurdistan Massoud Barzani de chercher à faire du tort à son groupe à un moment aussi crucial.

Al-Hakim a tenté par tous les moyens d’empêcher la publication du rapport de Shaways, a affirmé le responsable, tandis que Barzani continuait d’insister pour que les conclusions soient rendues publiques.

Le responsable a fait remarquer que le Premier ministre irakien, Ibrahim al-Jaafari, lui-même chiite, avait rejeté jusqu’à maintenant les requêtes pour la publication du rapport en raison des dommages politiques qu’elle causerait à la liste de candidats chiites pro-iraniens, menée par al-Hakim.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous