Iran and its NeighboursIrakArrêtez l’Iran en Irak

Arrêtez l’Iran en Irak

-

Washington Times, 5 février – par Abollah Hassan Rachid Al-Jabouri* – La crise du dossier nucléaire iranien est considérée comme un des défis les plus importants du monde aujourd’hui. Le sénateur républicain John McCain a déclaré lors d’une émission sur CBS, « Face à la Nation », que « c’est la situation la plus grave à laquelle nous faisons face depuis la fin de la guerre froide, en ne prenant pas en compte la guerre contre le terrorisme. »

Beaucoup d’observateurs considèrent les efforts de l’Iran pour se doter d’une bombe atomique comme un bouclier face aux pressions internationales et aux troubles possibles dans un futur proche en Iran. D’autres pensent que l’Iran veut la bombe pour soutenir sa politique et exercer sa domination sur les pays arabes et islamiques voisins.

Néanmoins, pour les Irakiens qui étudient les menaces iraniennes depuis très longtemps, il y a une relation très étroite entre les développements actuels en Irak et la volonté accrue de Téhéran de vouloir obtenir des armes nucléaires.

Le lien entre la nouvelle offensive politique nucléaire de l’Iran et son ingérence dans les affaires irakiennes peut être examiné sous divers points de vues. Dans les années 1990s, c’est l’Iran qui a le plus profité de ce que l’Irak devienne un Etat voyou et le centre de crises politiques, militaires et internationales.

Ainsi, le soutien de l’Iran au terrorisme et ses efforts pour dominer l’Irak ont d’abord été un sujet marginal avant de tomber aux oubliettes. Ensuite, beaucoup de ceux qui pensaient neutraliser l’Irak, ont commencé à considérer l’attitude anti-irakienne de l’Iran comme un moyen efficace d’exercer des pressions.

Maintenant, il est clair que le gouvernement iranien attendait impatiemment depuis la première guerre du Golfe et a tout mis en oeuvre pour préparer le terrain de son ingérence. D’anciens responsables irakiens ont plus tard admis que les autorités iraniennes avaient promis de soutenir l’Irak dans la guerre du Koweït.

Ce qui a fait de l’Iran le principal vainqueur de la guerre du Golfe a été la hausse des prix du pétrole, l’isolation de l’Irak et la possibilité d’éviter l’attention de la communauté internationale sur le soutien au terrorisme de Téhéran et les menaces qu’il pose à la sécurité et la stabilité de la région.
Les années qui ont séparé la première de la seconde guerre du Golfe n’ont été qu’une répétition du même scénario – années après années, permettant à l’Iran de créer deux boucliers pour défendre le régime.
– Premièrement avec la montée de la menace nucléaire et des armes de destruction massive irakiennes, l’Iran a pu cacher ses propres projets. Maintenant que leur programme a été révélé, on sait que les fausses informations sur les armes de destruction massive irakiennes venaient des services de renseignements iraniens.

– Deuxièmement l’Iran s’est joint aux opposants internationaux de l’ancien régime irakien pour cacher son ambition de dominer l’Irak.

Néanmoins, l’Iran a bénéficié des circonstances de l’après guerre et du changement de régime en Irak, pour installer une solide influence en infiltrant tous les organes vitaux de l’Irak. Cette influence grandissante a mis en danger la vie politique et social de l’Irak, mais ne reflète pas les réalités de la société irakienne, et n’indique pas de tendance de rapprochement avec Téhéran de la part de certaine secteurs sociaux irakiens.

Les Iraniens aiment à dire que les chi’ites irakiens cherchent à avoir un régime ressemblant à celui qui règne en Iran. Néanmoins les développements de ces deux dernières années, particulièrement de ces dix derniers mois, doivent être considérés comme une organisation bien préparée pour propager son influence en Irak en tirant profit du manque d’équilibre politique en Irak.

Ces 28 dernières années, l’équilibre politique avait empêché le régime iranien de prendre le contrôle et d’utiliser ce pays comme un tremplin pour ses objectifs stratégiques. Ces 10 derniers mois, l’Iran a entrepris une grande campagne dans laquelle elle a utilisée des forces paramilitaires pour de dominer tous les organes de sécurité et politiques irakiens.

Espérant que ces forces éradiqueraient le terrorisme, la force multinationale et les responsables américains ont laissé faire cette autre forme de terrorisme et de religion fasciste.

Le résultat c’est une situation totalement déséquilibrée qui a permis à l’Iran d’obtenir l’avantage dans beaucoup de décisions politiques et sociales. Tout le monde sait que le régime iranien l’utilisera pour résoudre la crise qu’il a crée avec sa politique de confrontation à l’intérieur de l’Irak et la communauté internationale. Et une fois de plus c’est l’Irak et son peuple qui en seront les victimes.

Pourquoi le régime iranien a-t-il franchi la ligne rouge imposée par la communauté internationale pour reprendre l’enrichissement et ses activités nucléaires ? Nous pouvons simplement conclure que l’Iran est sûr qu’il n’y aura pas de réaction de la communauté internationale. Le régime iranien a décidé qu’avec ses avancées dans l’ingérence en Irak, il a paralysé et neutralisé la communauté internationale.

Le gouvernement iranien est sûr que les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) ont été désarmé alors qu’ils représentaient un contrepouvoir à son ingérence en Irak et que les Etats-Unis sont embourbé à cause de l’insécurité de ces deux dernières années. Ces derniers jours, les Iraniens ont souvent dit qu’ils ont gagné les élections irakiennes, tout comme ils ont souvent dit que la communauté internationale ne pouvait rien faire à propos de leur programme nucléaire.

Si les experts nucléaires croient que le régime iranien n’a pas encore fabriqué de bombe atomique, en jouant avec les développements en Irak et s’ingérant ouvertement dans les affaires de ce pays, ils jouent en fait avec quelque chose encore plus dangereux qu’une bombe atomique.

Le régime iranien veut que son projet nucléaire l’aide à garantir son ingérence en Irak, que son ingérence en Irak soit une garantie pour faire avancer son projet nucléaire, et veut les deux pour dominer les pays voisins. L’Iran cherche à utiliser cette supériorité pour contrer la communauté internationale.

L’Iran utilise le manque d’équilibre politique en Irak à son avantage exposant la population irakienne à davantage de bain de sang et de danger.

Arrêter le progrès de l’Iran en Irak demande l’utilisation de tous les facteurs d’équilibre contre l’ingérence du régime iranien. Pour arrêter les projets nucléaires de l’Iran, il faut arrêter l’Iran en Irak.

Abollah Hassan Rachid Al-Jabouri est un expert politique irakie. Il a été gouverneur de la province de Diyala de 2003-2005. Il est diplômé de l’université de Manchester en Grande-Bretagne et il est actuellement membre de la coalition irakienne Maram.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous