Iran and its NeighboursIrakSelon le président irakien, les insurgés sunnites considèrent l’Iran...

Selon le président irakien, les insurgés sunnites considèrent l’Iran comme une menace

-

On remarque un « grand changement » dans les objectifs de guerre

Washington Post, Bagdad, 2 mai – De Nelson Hernandez et Saad al-Izzi – Le président irakien a appelé à l’unité nationale et à la renonciation à la violence sectaire avant une session du parlement prévue pour mercredi, affirmant qu’il avait rencontré des chefs d’insurgés arabes sunnites et observé un « grand changement » dans leurs objectifs de guerre.

Les insurgés « ne pensent pas que les Américains soient le principal ennemi », a déclaré le président Jalal Talabani dans une interview mardi soir à la télévision al-Hurra. « Ils se sentent menacés par ce qu’ils appellent la ‘menace iranienne’. »

Il fait ici référence à la peur des insurgés de la majorité musulmane chiite en Irak, qui selon un grand nombre de Sunnites serait dominée par la théocratie chiite de l’Iran voisin. Malgré leurs inquiétudes à propos de l’Iran, Talabani a déclaré qu’il trouvait les Iraniens « raisonnables et prêts pour le processus politique pacifique ». Il a de plus appelé les Chiites, les Sunnites et les Kurdes à faire partie ensemble du gouvernement.

« Si le gouvernement actuel constitue un gouvernement d’unité nationale qui représente l’ensemble des Irakiens, alors selon moi nous serons capables de résoudre le problème du terrorisme en une année », a affirmé Talabani.

Le Premier ministre élu récemment, Nouri al-Maliki, serait en train de travailler sur la formation d’un tel gouvernement. Lors du dernier meeting du parlement le 22 avril, les législateurs ont donné à Maliki 30 jours pour choisir un cabinet. Bien que l’on spécule beaucoup à Bagdad sur les noms des personnes sélectionnées et sur leur poste, Maliki n’a encore fait aucune annonce.

Mardi à Bagdad, trois bombes ont tué au moins six Irakiens, selon le général de police Raad Mohammed, et la police a découvert quatre autres habitants de Bagdad les mains menottées et tués par une balle dans la tête.

En-dehors de la capitale, une bombe a tué un officier de police près de Baqubah, à 55 kilomètres au nord-est de Bagdad, et des insurgés ont tenté d’assassiner le gouverneur de la province d’Anbar à l’ouest de l’Irak en détonant une bombe près de son cortège de voitures à Ramadi. L’explosion a fait au moins deux morts parmi ses gardes du corps, mais le gouverneur Mamoun Sami Rasheed a survécu.

Un soldat américain a trouvé la mort lundi lorsqu’une bombe de bord de route a explosé près de son véhicule au sud de Bagdad, ont déclaré les autorités militaires dans un communiqué.

L’armée des Etats-Unis a également annoncé que les troupes avaient tué 10 insurgés étrangers suspectés dans un raid tôt le matin à environ 30 kilomètres au nord de Bagdad. Les soldats recherchaient un chef du groupe insurgé al-Qaeda en Irak, selon un communiqué, lorsqu’un garde endormi s’est réveillé et a brandi un pistolet. Seul un des insurgés a survécu dans la fusillade qui a suivi, selon l’armée.

La cour pénale centrale d’Irak a condamné 12 Irakiens pour avoir participé à des attaques insurgées contre le gouvernement et les troupes alliées. Deux des hommes ont été condamnés à la prison à perpétuité pour être membre d’al-Qaeda en Irak ; un troisième a reçu une condamnation à perpétuité pour avoir distribué des pamphlets anti-gouvernement et pour avoir fourni de l’argent à des familles d’insurgés tués pendant qu’ils combattaient le gouvernement irakien.

Deux ingénieurs allemands enlevés en Irak ont été libérés mardi après plus de trois mois de captivité, selon le ministre des Affaires Etrangères allemand.

Rene Braeunlich et Thomas Nitzschke sont apparus sans blessures et en bonne santé à la sortie de cette rude épreuve, a annoncé le ministre des Affaires Etrangères Frank-Walter Steinmeier dans un communiqué. Leur retour en Allemagne est prévu pour mercredi.
Le communiqué n’a pas précisé les circonstances de leur libération. Steinmeier, lors d’une conférence de presse à Santiago, au Chili, a remercié « nos partenaires en Europe et en Amérique pour leur soutien » et pour avoir contribué à leur libération, a rapporté Associated Press.

« Vous comprendrez que le gouvernement ne peut donner aucun autre détail à ce sujet ou sur les circonstances de la libération », a dit Reinhard Silberberg, secrétaire d’Etat du ministère des Affaires Etrangères chargé du détachement spécial pour la libération des otages, lors d’une conférence de presse, d’après Reuters.
Les ingénieurs, tous deux appartenant à une société basée à Leipzig, ont été conduits le 24 janvier à une usine de détergent du gouvernement située en-dehors de Baiji dans le nord de l’Irak où ils ont disparu.

Leurs ravisseurs, un groupe se faisant appeler Ansar al-Tawhid wa-Sunna, a diffusé quatre vidéos montrant Braeunlich et Nitzschke. Dans la dernière, datant du 9 avril, ils ont menacé de tuer les deux hommes à moins que tous les prisonniers détenus par les forces américaines et alliées en Irak ne soient libérés.

Des demandes similaires ont été faites dans plusieurs autres cas d’enlèvement, dont celui de la journaliste américaine Jill Carroll, qui a été libérée le 30 mars après pratiquement trois mois de captivité. Plus de 425 étrangers et plusieurs fois ce nombre d’Irakiens ont été pris en otages depuis le début de l’invasion menée par les USA en 2003, selon les officiers américains chargés des enlèvements.

——————
Les correspondants spéciaux Bassam Sebti à Bagdad, Saad Sarhan à Najaf et Hassan Shammari à Baqubah ont contribué à cet article.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous