Iran and its NeighboursIrakL'Iran maintient sa demande de réparations de guerre à...

L’Iran maintient sa demande de réparations de guerre à l’Irak

-

AFP : 19 décembre – L’Iran demandera des réparations au futur gouvernement irakien pour les dommages subis pendant la guerre Iran-Irak (1980-1988), a affirmé dimanche Hamid Reza Assefi, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, lors de son point de presse hebdomadaire.
« La demande des réparations et des indemnités de guerre fait partie de nos droits et il n’est pas question d’y renoncer pour le moment », a déclaré M. Assefi, interrogé sur la décision américaine d’effacer la dette de 4,1 milliards de dollars que leur doit l’Irak.
« L’effacement (des réparations de guerre) n’est pas à l’ordre du jour », a-t-il ajouté.
Téhéran accuse l’ex-président irakien Saddam Hussein d’avoir déclenché la guerre contre l’Iran en 1980 et d’avoir ordonné à l’armée irakienne d’utiliser des armes chimiques contre les soldats iraniens.
Les Iraniens estiment les dommages subis à cause de la guerre à 1.000 milliards de dollars.
Les Etats-Unis ont effacé la totalité de la dette irakienne d’un montant de 4,1 milliards de dollars, datant de l’époque de Saddam Hussein.
Le 21 novembre, les créanciers du Club de Paris, un groupe informel composé de 19 gouvernements de pays industrialisés, étaient parvenus à un accord sur un allègement global de la dette de l’Irak à hauteur de 80% « en trois phases », à l’issue desquelles cette dette passera de 38,9 milliards de dollars actuellement à 7,8 milliards de dollars en 2008.
Les relations entre l’Iran et l’Irak se sont tendues ces derniers jours après les accusations d’ingérence lancées mercredi par le ministre irakien de la Défense Hazem Chaalane contre la Syrie et l’Iran.
M. Chaalane a affirmé que l’Iran était « l’ennemi le plus dangereux de l’Irak et de tous les Arabes », devant des officiers supérieurs irakiens et américains.
« Le terrorisme en Irak est entretenu par le renseignement iranien, le renseignement syrien, les affidés de Saddam Hussein en collaboration avec le groupe (de l’islamiste jordanien Abou Moussab) Zarqaoui », a-t-il ajouté.
« Le financement et l’entraînement des terroristes se déroulent en Iran et en Syrie », a-t-il soutenu, avant de s’en prendre à la liste chiite pour les élections de janvier, la qualifiant d' »iranienne » et à l’un de ses membres, Hussein al-Chahrastani, à qui il reproche d’avoir « travaillé deux ans sur le programme nucléaire en Iran ».

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous