Iran and its NeighboursIrakUn responsable irakien critique l'Iran

Un responsable irakien critique l’Iran

-

The Associated Press, Nations unies, 30 septembre – Par Edith M. Lederer – Le ministre irakien des َAffaires étrangères a déclaré que l’Iran punissait la région kurde pour quelque chose dont les autorités Kurdes n’étaient pas responsables – l’arrestation d’une autorité iranienne par l’armée américaine le 20 septembre.

Hoshyar Zebari a dit dans la soirée de samedi soir qu’il a soulevé la question de la fermeture par l’Iran de cinq points frontaliers dans la région du nord du Kurdistan avec le ministre iranien des Affaires étrangères iranien Manouchehr Mottaki en marge de la réunion ministérielle de l’Assemblée générale de l’ONU.

Selon Zebari, il a dit à Mottaki qu’ « il ne sagit pas d’une mesure sage, cela ne pouvant que miner l’atmosphère de confiance et vous punissez la région toute entière pour un acte dont elle n’est pas responsable. »

L’armée américaine a dit que l’iranien, Mahmoudi Farhadi, était un membre de la Force Qods, une branche des gardiens de la révolution iraniens, soupçonné de faire passer clandestinement des armes aux extrémistes chi’ites.

L’arrestation a provoqué des frictions entre des autorités américaines et irakiennes à un moment où la tension était déjà aiguë à cause du meurtre le 16 septembre de 11 civils irakiens par des gardes de Blackwater qui protègent des diplomates américains en Irak.

Blackwater souligne que ses gardes ont agi légalement en représailles aux tirs d’insurgés armés.

Zebari a dit que le gouvernement irakien a interrogé l’ambassade américaine à Bagdad sur tous les faits et a réitéré l’appel irakien aux Etats-Unis de libérer le responsable iranien. Mais Zebari a dit que l’Iranien restait emprisonné et la frontière fermée.

« Je pense que c’était une réaction directe à la détention d’un responsable iranien par l’armée américaine à Solaimaniyeh et que c’est une punition collective pour la région, pour quelque chose dont les autorités régionales kurdes ne sont pas responsables », a dit Zebari.

« Et j’estime personnellement que c’est inéquitable et injuste et cela a affecté la vie économique de la région. Les prix ont monté », a-t-il dit. « La région est dépendante d’une certaine manière des provisions de carburant venant d’Iran, mais les Iraniens veulent marquer le coup. »

Le président iranien Mahmoud qu’Ahmadinejad a démenti dans une interview à AP lundi que l’Iran ait fermé sa frontière avec l’Irak à cause de l’arrestation de l’Iranien.

« Sur une base annuelle, des millions d’Iraniens visitent l’Irak et les sites saints d’Irak à des fins de pèlerinage », a-t-il dit.

« Récemment, suite à des affrontements et l’explosion de quelques bombes, l’Iran a enregistré des pertes humaines civiles. Le gouvernement a donc demandé aux citoyens iraniens d’éviter de voyager pour des fins de pèlerinage jusqu’à ce que la sécurité soit rétablie. Les transactions de marchandises commerciales et de fret continuent et le voyage à travers la frontière dans ce but continue, » Ahmadinejad a dit.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous