Iran and its NeighboursIrakNouri al Maliki à Téhéran pour resserrer les liens...

Nouri al Maliki à Téhéran pour resserrer les liens Irak-Iran

-

"L’Iran sera toujours aux côtés du gouvernement populaire d’Irak. Contribuer à la sécurité en Irak a toujours été l’une des principales orientations de l’Iran", a déclaré à Maliki le premier vice-président Parviz Davoudi, cité par l’agence de presse iranienne Irna.

Les Etats-Unis accusent Téhéran de déstabiliser son voisin en finançant, en équipant et en entraînant des milices chiites, tandis que l’Iran impute la persistance de l’instabilité à la présence des troupes américaines.

Pour faire pièce à l’influence croissance de la République islamique, Washington s’efforce d’amener les voisins sunnites de l’Irak à accroitre leur aide financière et à nouer des liens diplomatiques en bonne et due forme avec Bagdad.
Dominée par un puissant pôle chiite, l’équipe de Maliki joue une partition délicate avec Téhéran, dont elle sollicite le soutien tout en dénonçant les ingérences.

Lundi, le porte-parole du chef du gouvernement a assuré que "toutes les questions seraient sur la table" au cours de cette visite de trois jours.

Il entendait par là signifier que Maliki apporterait à Téhéran des "preuves de l’intervention iranienne" en Irak, rassemblées par un comité formé le mois dernier. On ignore si le sujet a été abordé dimanche.

COOPÉRATION CROISSANTE

"Du fait de la coopération croissante entre les mouvements irakiens, les problèmes de sécurité sont progressivement réglés", s’est félicité Maliki, s’adressant à Davoudi, toujours selon Irna.

"La sécurité de l’Irak aura un impact positif sur la sécurité du Moyen-Orient", a-t-il insisté, ajoutant que Bagdad "permettrait pas que l’Irak soit utilisé pour attenter à la sécurité de l’Iran".

Dans un communiqué diffusé à Bagdad, ses services précisent que son entretien avec Davoudi a porté le renforcement des liens politiques, économiques et commerciaux ainsi que sur le soutien iranien à la production d’électricité et aux services publiques.

"L’Irak est impatient de voir les entreprises iraniennes prendre part au développement des infrastructures", peut-on y lire.

Les relations entre les deux pays se sont nettement améliorées depuis l’invasion américaine de mars 2003 et la chute de Saddam Hussein, qui a lancé en 1980 une guerre meurtrière n’ayant cessé qu’en 1988.

Les Irakiens ont dit à plusieurs reprises ne pas vouloir que leur pays serve de terrain à une guerre larvée entre Téhéran et Washington, qui sont également en conflit à propos du programme nucléaire iranien.

Les Etats-Unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec Téhéran après la révolution iranienne. Depuis, trois séances de pourparlers ont été organisées sur la question irakienne.
L’Iran a refusé de participer à une quatrième table ronde, jugeant ces discussions "inutiles".

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous