Iran and its NeighboursIrakLe commandant américain en Irak accuse des politiciens de...

Le commandant américain en Irak accuse des politiciens de liens avec l’Iran

-

AFP: Le général Ray Odierno, commandant des troupes américaines en Irak, a accusé mardi deux responsables politiques irakiens au coeur d’une polémique sur l’élimination de candidats aux élections législatives d’avoir des liens avec les Gardiens de la révolution iraniens.

Ali al-Allami et Ahmed Chalabi "sont clairement influencés par l’Iran", a déclaré le général, qui s’exprimait devant l’Institute for the Study of War, un centre de réflexion de Washington. "Nous avons des renseignements directs qui nous le disent", a-t-il ajouté.

Ali al-Allami est à la tête d’un comité chargé de faire en sorte que les individus ayant des liens avec le parti Baas de l’ex-dictateur exécuté Saddam Hussein ne puissent se présenter aux élections prévues le mois prochain en Irak.

Ahmed Chalabi, qui fait partie de ce comité, avait été l’instigateur de l’invasion américaine de 2003 avant que ses relations avec Washington ne se détériorent. Il s’est alors rapproché du chef radical chiite Moqtada Sadr.

La polémique sur le choix des candidats autorisés ou non à se présenter aux législatives du 7 mars a créé des tensions interconfessionnelles en Irak et inquiète Washington, qui considère le scrutin comme un test des efforts de réconciliation entre sunnites et chiites avant le retrait américain d’Irak prévu d’ici fin 2011.

Le général Odierno, qui doit être reçu mercredi par le président Barack Obama dans le bureau Ovale, a affirmé qu’Ali al-Allami et Ahmed Challabi avaient participé à plusieurs réunions en Iran avec un proche collaborateur du commandant de la Force al-Quds, l’unité des Gardiens de la révolution chargée des opérations secrètes.

"Et nous pensons qu’ils s’emploient activement à influencer l’issue des élections. Et le fait qu’ils puissent le faire est une source d’inquiétude", a-t-il ajouté, faisant apparemment référence au régime iranien.

Ali al-Allami, emprisonné en 2008 après avoir été accusé par le renseignement américain d’être lié à des attentats visant des civils et des militaires américains à Bagdad, avait dû être relâché en août 2009 faute de preuve.

Il "est impliqué dans des activités très répréhensibles en Irak depuis un certain temps", a déclaré le général Odierno, qui a trouvé "décevant que quelqu’un comme lui ait été chargé de diriger ce comité".

Le général a également affirmé que la présence de Téhéran en Irak se manifestait de manière moins "meurtrière" et était désormais plus axée sur les moyens politiques et financiers d’exercer de l’influence.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous