Iran and its NeighboursIrakTortures: Un responsable irakien en garde à vue à...

Tortures: Un responsable irakien en garde à vue à Paris

-

AFP: Un responsable irakien, Sadeq Kazem, a été placé jeudi en garde à vue à Paris après la plainte d’un opposant iranien pour tortures et crimes de guerre, lors de violences commises à Ashraf (Irak) en 2009.

Sadeq Kazem, qui dirige le camp Liberty proche de Bagdad où vivent des réfugiés des Moudjahidine du peuple iraniens, a été interpellé et placé en garde à vue, après une plainte d’un Iranien disant avoir été détenu et torturé sous ses ordres à la fin juillet 2009.

Le responsable irakien a été interpellé alors qu’il était de passage en France, dans le cadre d’un déplacement en Europe d’une délégation gouvernementale irakienne.

Prise d’otages et tortures

L’opposant iranien assure avoir été pris en otage, avec 35 autres résidents, lors de l’attaque du camp d’Ashraf par les forces irakiennes les 28 et 29 juillet 2009, et détenu pendant 72 jours au cours desquels il dit avoir été torturé sous les ordres de Sadeq Kazem.

Il explique avoir été arrêté à l’entrée du camp d’Ashraf, frappé à la tête, puis emmené dans les locaux de la police, avant d’être enfermé dans une cellule de 12 m2 avec une trentaine d’autres prisonniers sous la direction des militaires irakiens.

Déjà recherché par un juge espagnol

L’opposant a déposé sa plainte mercredi à Paris pour tortures et crimes de guerre, donnant lieu à l’ouverture d’une enquête préliminaire.

Sadeq Kazem est également recherché dans le cadre d’une enquête d’un juge espagnol sur les violences commises par les forces irakiennes dans ce camp de réfugiés iraniens, qui avaient fait onze morts en 2009.

 

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous