IranDroits de l'hommeKazem Radjavi : Un défenseur des droits de l’homme...

Kazem Radjavi : Un défenseur des droits de l’homme en Iran dont on se souvient

-

Kazem Radjavi : Un défenseur des droits de l’homme en Iran dont on se souvient

Iran focus – dimanche dernier, le 24 avril, marquait le 26e anniversaire de l’assassinat du professeur Kazem Radjavi. Le professeur Radjavi était un défenseur des droits de l’homme en Iran reconnu et l’ainé de Massoud Radjavi, le dirigeant de l’opposition iranienne organisée.

Le professeur Radjavi avait 56 ans lorsqu’il fut assassin alors qu’il rentrait chez lui dans la ville de Coppet, un village près de Genève. L’assassinat a été perpétré en plein jour par des membres du ministère des Renseignements et de la sécurité (MOIS). Les autorités suisses ont découvert lors de leurs investigations, que 13 agents du gouvernement iranien, dont l’ancien président et un des hommes les plus riches d’Iran – Ali Akbar Hashemi Rafsanjani – étaient impliqués dans l’organisation du meurtre.

Le professeur Radjavi détenait six doctorats en droit, sciences politiques et sociologie des universités de Paris et de Genève. Il était un militant actif pour la liberté en Iran, et il a fondé la Swiss Society for Defence of Iranian Political Prisoners (fondation suisse pour la défense des prisonniers politiques en Iran) en 1971 avec Christian Grobet, résident suisse, qui est devenu par la suite directeur des conseillers du gouvernement.

Le frère de Kazem, Massoud, avait été condamné à mort par le Shah sur des accusations politiques. Kazem avait été en mesure de changer cette peine pour une peine de prison à vie, et Massoud fut relâché en 1979 pendant la révolution iranienne. Après la révolution, Kazem fut le premier ambassadeur de l’Iran aux Nations-Unies. Il a démissionné peu après en protestation contre « les politiques répressives et les activités terroristes des clercs dirigeant l’Iran. »

Après sa démission, il a intensifié sa campagne contre les programmes d’arrestations et de détention arbitraires et les exécutions de masse en Iran. Il a grandement contribué à la nomination d’un rapporteur spécial de l’ONU en Iran, ainsi qu’à la première résolution concernant l’Iran de la commission pour les droits de l’homme à Genève.

On avait déjà menacé le professeur Radjavi avant, dont une fois au siège de l’ONU, lorsqu’un diplomate iranien avait crié « nous te tuerons ! » En 1986, le Guide suprême de l’époque, le rouhollah Khomenei, a lancé une fatwa de mort contre Kazem.

Les assassins de Kazem sont recherchés par les magistrats suisses pour meurtre. L’ancien ministre des Renseignements, Ali Fallahian, fait l’objet d’un mandat d’arrêt international en relation avec le meurtre.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous