IranDroits de l'hommeLes autorités iraniennes confisquent la maison et les propriétés...

Les autorités iraniennes confisquent la maison et les propriétés de Mostafa Salehi

-

Les autorités iraniennes confisquent la maison et les propriétés de Mostafa Salehi
Les autorités iraniennes tentent de faire taire les manifestations avec des pressions inhumaines sur la famille de Mostafa Salehi

Par Pooya Stone

Le 12 septembre, les autorités iraniennes ont convoqué la famille de feu Mostafa Salehi devant le tribunal de Najafabad et ont menacé sa veuve et ses orphelins de saisir leur terrain et leur maison. Ils ont annoncé que ces propriétés seraient confisquées si elles ne payaient pas 5 milliards de rials (environ 21 700 $ US) dès que possible.

Mostafa Salehi a été exécuté le 5 août pour avoir pris part aux manifestations anti-gouvernementales de 2018 en Iran.

Fin août, la justice iranienne avait ordonné à l’épouse de Mostafa Salehi de payer 4,25 milliards de rials (environ 18 450 dollars) au titre du «prix de sang». Cependant, les 9 et 10 septembre, les autorités ont convoqué cette famille en deuil devant le tribunal révolutionnaire d’Ispahan et ont annoncé que «l’argent du sang» était passé à 5 milliards de rials.

En réponse, la famille s’est plainte, affirmant que Mostafa avait été tué alors qu’il était innocent de tout crime et que ses enfants étaient devenus orphelins. Cependant, le juge et les employés du tribunal ont insulté cette famille en deuil avec un langage obscène et vulgaire. Ils ont également menacé cette famille pauvre de confisquer leur maison et leurs propriétés s’ils ne payaient pas 5 milliards de rials.

L’argent du sang a été estimé en fonction des blessures, y compris chaque égratignure et même ecchymose. Cependant, Mostafa avait rejeté toutes les allégations au cours de la période de procédure et s’était plaint de fausses accusations.

Pendant tout ce temps, Mostafa Salehi était fréquemment soumis à des tortures excessives et atroces en détention, qui n’avaient jamais fait l’objet de poursuites. Le juge l’avait notamment condamné sur la base d’aveux entachés sous la torture. Cependant, il semble que les autorités iraniennes aient l’intention de riposter contre la famille de Mostafa en plus de l’avoir pendu le 5 août.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous