IranDroits de l'hommeLes tactiques d'exécution de Raïssi exposées

Les tactiques d’exécution de Raïssi exposées

-

Ebrahim Raïssi deviendra président de l’Iran cette semaine, même si son curriculum vitae est rempli de crimes contre le peuple iranien et l’humanité.

Peu de temps après l’annonce de sa victoire, la secrétaire générale d’Amnesty International, Agnès Callamard, a critiqué l’ascension de Raïssi à la deuxième position la plus puissante du pays.

Callamard a écrit : « Qu’Ebrahim Raïssi ait accédé à la présidence au lieu de faire l’objet d’une enquête pour les crimes contre l’humanité, de meurtre, de disparition forcée et de torture, est un sombre rappel que l’impunité règne en maître en Iran… »

Exécutions
Le régime iranien est le leader mondial des exécutions par habitant parce que les mollahs utilisent la peine de mort comme outil de répression, assassinant des militants politiques pour intimider le grand public afin qu’il se soumette, même s’il convient de noter que cela ne s’applique pas seulement aux ennemis.

Cela a considérablement augmenté pendant le mandat de Raïssi en tant que chef de la magistrature de 2019 à 2021, notamment en raison de la répression du soulèvement de 2019, qui a conduit au massacre de 1 500 manifestants en quelques jours, tandis que 12 000 autres ont été arrêtés ; dont beaucoup sont encore en prison.

Cela inclut de nombreuses femmes, y compris des mères de jeunes enfants, car leur exécution a également augmenté sous Raïssi.

En juillet 2019, la prisonnière politique Golrokh Ebrahimi Iraee a écrit une lettre ouverte, dans laquelle elle a parlé des femmes dans le couloir de la mort, notant que beaucoup d’entre elles étaient victimes de violence domestique et avaient tué leur mari, père ou frère après des années de violence parce que le régime n’offre aucun moyen légal pour les femmes de s’échapper.

L’une de ces femmes est Mohabbat Mahmoudi, 64 ans, qui est dans le couloir de la mort depuis 20 ans après avoir tué un homme – Hatam Mahmoudi Gonbadi – qui est entré par effraction chez elle, armé d’un couteau et dans l’intention de la violer, elle et sa fille. Il a poignardé Mahmoudi à trois reprises avant qu’elle ne tire accidentellement sur lui et il tenait toujours le couteau lorsque la police est arrivée.

En février, Zahra Esma’ili a été exécutée quelques minutes seulement après avoir subi une crise cardiaque parce qu’elle avait vu d’autres personnes être exécutées devant elle, alors qu’elle était innocente et n’avait assumé la responsabilité du meurtre de son mari – Alireza Zamani – que pour protéger sa fille adolescente, qui a craqué après des années d’abus par l’agent du renseignement.

Une autre femme, Zeinab Sekaanvand, 24 ans, a été pendue en 2018, malgré les appels internationaux à la grâce, après sept ans dans le couloir de la mort pour avoir tué son mari violent qu’elle a été forcée d’épouser à 15 ans. Elle a été condamnée à mort même si le droit international interdit l’exécution de personnes qui ont moins de 18 ans au moment de leur crime.

La Résistance iranienne a écrit : « En Iran, les exécutions et les meurtres se poursuivent sans relâche, ternissant l’histoire de la nation. Les deuils et les appels à la justice ne seront jamais oubliés.

La douleur et la souffrance des familles ne seront jamais oubliées non plus, y compris pour les orphelins dont les parents ont été torturés et exécutés. Ainsi, les appels à la justice des mères et autres proches des exécutés seront entendus. Un jour, Ebrahim Raïssi sera traduit en justice et devrait rendre des comptes sur ses crimes.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous