IranDroits de l'hommeL’Iran rejette les informations sur un dissident emprisonné comme...

L’Iran rejette les informations sur un dissident emprisonné comme de la « propagande »

-

Iran Focus, Téhéran, 20 juillet – Le président du parlement Gholam-Ali Haddad-Adel a rejeté lundi « les informations de propagande » sur la situation d’Akbar Gandji, un journaliste dissident qui en est à son 39e jour de grève de la faim pour obtenir la fin d’une peine de six ans de prison qu’il purge actuellement à Evine.

Haddad-Adel a déclaré à la presse en marge d’un séminaire dans la capitale iranienne que le cas de Gandji n’allait « pas devenir un problème et atteindre le point dont parlent une chaîne satellite et M. Bush. »

La semaine dernière, le président américain avait appelé à la libération inconditionnelle de Gandji.

« La propagande sur la situation [de Gandji »> est loin de la réalité », a dit Adel, ajoutant que le président américain devrait plutôt réagir « aux crimes commis par les troupes américaines dans la prison d’Abou Graib, en Irak et en Afghanistan ».

Ces propos du président ultra conservateur du parlement, dont la fille est marié au fils du guide suprême l’ayatollah Ali Khameneï, entrent dans le cadre de l’offensive des autorités religieuses pour désamorcer l’inquiétude grandissante sur la santé de Gandji.

L’agence de presse officielle ILNA, a cité le directeur de l’hôpital Milad à Téhéran, où Gandji reçoit actuellement des soins, disant que le journaliste « a commencé à se réalimenter à l’hôpital et son état n’est absolument pas critique. »

Le journal gouvernemental Qods rapportait hier que le procureur de Téhéran Saïd Mortezavi avait démenti que Gandji était en grève de la faim.

« Akbar Gandji consomme régulièrement des aliments nutritifs et des protéines et selon les médecins, sa santé générale est en pleine en forme », a dit Mortezavi à l’agence officielle Fars.

« Il retournera en prison après son traitement », a-t-il ajouté.

« Les actions de certains journaux pour créer une controverse sur son cas servent à faire pression et font partie d’une guerre psychologique », a estimé Mortezavi qui a été impliqué dans le meurtre en prison de la photojournaliste canadienne Zahra Kazemi en juillet 2003.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous