Intelligence ReportsTerrorismeIran-Turquie : La Turquie libère un terroriste présumé sous...

Iran-Turquie : La Turquie libère un terroriste présumé sous la pression de l’Iran

-

Iran Focus, Istanbul, 20 juillet – Les autorités turques ont relâché un des principaux suspects de l’attentat de 1994 contre un centre de la communauté juive en Argentine qui avait tué 87 personnes et en avait blessé 200 autres pour le renvoyer en Iran, a déclaré un officier de la sécurité turque mardi.

La décision a été prise par le gouvernement turc après des pressions intenses de l’Iran, a dit la source à Iran Focus, sous condition d’anonymat.

Massoud Amiri avait été identifié comme terroriste par des officiers du Milli Istibarat Teskilati (MIT), les services secrets du pays, lorsqu’il est arrivé à l’aéroport Ataturk international le 6 juillet , selon le responsable turque.

Amiri est un des huit principaux suspects recherchés par les enquêteurs argentins pour leur implication dans l’attentat contre l’Associacion Mutual Israelita Argentina, le centre de la communauté juive de Buenos Aires, le 18 juillet 1994. Le 13 août 2003, un tribunal argentin lançait des mandats d’arrêt contre huit suspects. La requête pour l’arrestation de suspects était transmise aux autorités turques par Interpol, a dit le responsable de la sécurité.

Sept des suspects, y compris Amiri, étaient des responsables du gouvernement iranien, y compris l’ancien ministre des renseignements (les services secrets) Ali Fallahian. Un tribunal allemand avait aussi lancé un mandat d’arrêt international contre Fallahian pour son implication dans les assassinats de quatre dissidents iraniens à Berlin en septembre 1992. Le huitième suspect, Imad Mughnia, est considéré comme le cerveau des opérations du Hezbollah Libanais. Les autorités américaines pensent que Mughnia est en Iran.

« L’Iran a exercé de terrible pression sur notre gouvernement pour la libération immédiate d’Amiri », a ajouté ce responsable de la sécurité turque. « Notre gouvernement ne voulait pas de crise diplomatique avec l’Iran juste avant la conférence des ministres des affaires étrangères des Etats voisins de l’Irak ».

Le ministère turc des affaires étrangères a notifié aux services de sécurité qu’Amiri bénéficiait de l’immunité diplomatique et devait être immédiatement relâché, a dit le responsable.

La décision de laisser passer les informations de l’arrestation puis de la libération d’un présumé poseur de bombe iranien semble refléter le la colère des services de sécurité turcs devant le profile bas adopté par Ankara, vis-à-vis de Téhéran. Les relations entre les deux Etats voisins ont été mises à mal ces derniers mois par des disputes sur des points de sécurité et de commerce.

7,062FansJ'aime
1,178SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Les défis économiques de l’Iran en 2023 : inflation, investissement et relations internationales

Alors que l'Iran entre dans la nouvelle année perse, les experts du régime s'inquiètent de l'état de l'économie du...

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous