IranDroits de l'hommeLa justice en Iran refuse de gracier le journaliste...

La justice en Iran refuse de gracier le journaliste emprisonné

-

Iran Focus, Téhéran, 29 juillet – Le porte-parole de la justice iranienne a déclaré aujourd’hui que le chef du judiciaire l’ayatollah Mahmoud Chahroudi, ne graciera pas le journaliste emprisonné, gréviste de la faim, malgré son appel à l’ex-président Ali Akbar Hachemi Rafsandjani.

Jamal Karimi-Rad a déclaré à l’agence de presse officielle ILNA que les prisonniers en Iran étaient soumis à des règlements du judiciaire et que Gandji ne faisait pas exception.

Gandji en est actuellement à son 48e jour de grève de la faim pour protester contre sa détention. Il est en prison depuis 2001 pour avoir écrit un livre liant les plus hautes figures du régime iranien aux meurtres de dissidents politiques dans les années 1990.

Karimi-Rad a affirmé que pour que le judiciaire prenne en considération une amnistie, il fallait que Gandji en fasse la demande lui-même. Cependant, même après cela le procureur de Téhéran aura à délibérer sur le sujet. « Est-ce que Gandji en a fait la demande ? Autant que je sache, Gandji n’en a pas fait la demande », a-t-il ajouté.

Interrogé pour savoir si Chahroudi accepterait de gracier Gandji, le porte-parole a dit que les amnisties coïncidaient avec des événements nationaux comme le 11 février, qui marque l’anniversaire de la révolution en 1979. « En ce moment il n’y a pas d’occasion qui permette la libération de ce prisonnier ; la seule option qui reste à Gandji est donc de demander une libération conditionnelle », a-t-il ajouté.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous